MAP Hasna Ammar, une militante infatigable pour l’autonomisation des femmes rurales à Aoufous AIP Législative 2021: Démarrage du dépouillement des votes à San-Pedro AIP Législatives 2021 : Koné Kafana se réjouit du bon déroulement du scrutin à Yopougon AIP Législatives 2021: Les bureaux de vote d’Abobo ferment leurs portes AIP Législatives 2021: Des urnes brûlées à Gomon AIP Législatives 2021: Un scrutin relativement apaisé à Port-Bouët malgré quelques incidents AIP Législatives 2021 : scrutin paisible à l’intérieur du pays AIP Législatives 2021 : Angustin Thiam et prône le fairplay MAP Béni Mellal-Khénifra: Création de « clubs du dialogue et de la coexistence » dans plusieurs établissements d’enseignement AIP Législatives 2021: les bureaux de vote ont fermé à Dimbokro

THIÈS : UN RESPONSABLE FORESTIER ALERTE SUR L’EFFET DE LA PRESSION FONCIÈRE SUR LES FORÊTS


  19 Février      15        Société (29533),

   

Pambal, 18 fév (APS) – L’inspecteur régional des eaux et forêts de Thiès, le colonel Youssou Faye Diouf a alerté, jeudi, à Pambal, sur les risques que la pression foncière fait courir aux forêts de la région et du pays, de manière générale.

Dans un contexte de demande ‘’énorme’’ en parcelles à usage d’habitation, avec une population très jeune et une ‘’urbanisation galopante’’, les forêts sont menacées par le front urbain et le front agricole, a analysé le responsable.

Il a été interpellé sur la question lors du lancement dans la commune de Pambal, d’un projet de reboisement de l’ambassade d’Israël visant à planter plus de 10.000 arbres à travers le pays.

‘’Les forêts urbaines souffrent de leur proximité avec les villes qui grandissent’’, a dit le colonel Youssou Faye Diouf, non sans avertir que de ce fait, ‘’toutes les forêts risquent d’être en sursis du fait de la pression foncière’’.

Selon lui, la ‘’course au foncier’’, devenu synonyme de richesse aujourd’hui au Sénégal, a conduit à une ‘’spéculation foncière’’.

‘’Chacun veut en avoir plus, pour gagner de l’argent, même illégalement’’, a-t-il déploré. Il indique que certains n’hésitent pas à user de ‘’moyens politico-religieux et légaux pour disposer de terre pour spéculer avec’’. Autant de facteurs qui rendent la surveillance ‘’très difficile’’.

Il a évoqué à titre d’exemple le cas de la forêt classée de Thiès qui était séparée de la commune éponyme, par un grand espace. ‘’Avec la demande, les gens sont allés grignoter l’espace en s’installant jusque dans la forêt classée’’.

Ce scandale dit affaire de Mbour 4 Extension a défrayé récemment la chronique avec la démolition de maisons construites dans la forêt classée de Thiès.

‘’Les forêts doivent rester’’, a-t-il martelé, soulignant leur importance vitale en termes de fourniture d’oxygène, d’absorption de gaz carbonique, entre autres bienfaits pour l’homme.

Il a toutefois assuré qu’ ‘’aucun centimètre de forêt classée ne peut être obtenu sans décret du président de la République’’.

Dans la même catégorie