AIP Cote d’ivoire-AIP/La covid-19 et ses effets sur l’agriculture au centre des JNVA à Aboisso AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Yaya Diomandé, lauréat de Voix d’Afrique, un nouveau prix littéraire pour les jeunes auteurs AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19 : La LONACI offre des respirateurs au ministère de la Santé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un cas positif de poliomyélite détecté à Mankono AIP Côte d’Ivoire-AIP/Laurent Tchagba salue l’ONEP pour le prix de l’efficacité de son conseil d’administration AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Visite d’Etat : Les populations de la Marahoué appelées à la mobilisation ACI CONGO: L’ACC EXIGE À LA E2C ET À LA LCDE LA SIGNATURE DE LA FICHE DE RELEVÉ PAR L’AGENT ET LE CLIENT ACI CONGO: LANCEMENT DE LA CAMPAGNE DE RESTRUCTURATION DES ORGANES DU PCT DANS LE NIARI ACI CONGO : LE MOS MET EN PLACE DES ASSOCIATIONS POUR PROMOUVOIR L’AUTONOMISATION DES FEMMES MAP Le Kenya pourrait entrer dans un crise financière en raison de la croissance de la dette (Moody’s)

Timides inscriptions au CP1 à Séguéla


  2 Septembre      9        Education (3506),

   

Séguéla, 2 sept 2020 (AIP) – Les inscriptions au Cours préparatoire première année (CP1) se déroulent timidement à Séguéla (Centre-ouest, région du Worodougou) où les directeurs de différentes écoles attendent que les parents d’élèves concernés par l’opération viennent à eux, a constaté l’AIP, mercredi 2 septembre 2020.

« Pour le moment, c’est assez timide », a déclaré le directeur de l’Ecole primaire publique (EPP) Camp militaire 1, Sékongo Doyéré, précisant n’avoir procédé, lundi, qu’à l’inscription d’un seul élève et mardi, de trois futurs apprenants.

Sa collègue du Camp militaire 4, Coulibaly Gniré, elle, est bien moins lotie avec aucun apprenant enregistré dans le cahier lundi et deux, mardi.

Démarré lundi 31 août, le recrutement au CP1 qui concerne les enfants de six à 11 ans s’achève le 11 septembre 2020.

« Les parents attendent peut-être la rentrée des classes pour venir inscrire ceux du CP1. Sinon, il n’y a pas d’affluence », s’est, pour sa part, exprimé le directeur de l’EPP Plateau 8, Atsé N’Cho, qui n’a enregistré, durant les deux premiers jours, aucun candidat pour le CP1.

Son collègue du Plateau 3, Dosso Inza, semble logé à une meilleure enseigne avec sept recrutements opérés dans le même temps.

Cette morosité est également observée au Château, un groupe scolaire de trois établissements où, lundi, aucun parent d’élève n’a daigné se présenter aux directeurs.

Le recrutement au CP1 dans les écoles primaires publiques est gratuit et se fait sur présentation ou non d’un extrait d’acte de naissance ou d’un jugement supplétif.

(AIP)

Dans la même catégorie