AGP Gabon/Agriculture: Les ministres de la CEEAC en conclave à Libreville AGP Gabon/Education: La CONASYSED réclame les travaux du dialogue social AGP Gabon: Les centrales syndicales des agents publics lancent un mouvement d’humeur MAP Côte d’Ivoire/présidentielle : un mort et des blessés dans des affrontements MAP Hausse de 51% des engagements de la BAD en faveur des Etats fragiles sur 2014-2019 MAP Gabon : découverte des plus hautes mangroves du monde atteignant 60 mètres ANP Lancement des travaux de construction de la cimenterie de Kao : Concrétisation d’un projet longtemps attendu ! APS LES CHANTIERS DE L’OMVG RÉALISÉS À 95 % À KAOLACK (SG) APS MATAR BÂ PARTICIPE À UN SOMMET INTERNATIONAL SUR LA LUTTE CONTRE LE DOPAGE GNA UN 75th Anniversary: Time for sober reflection

TIVAOUANE NE VA PAS ORGANISER LE GAMOU


  13 Octobre      13        Société (23929),

   

Dakar, 13 oct (APS) – La famille d’El Hadj Malick Sy de Tivaouane a décidé de renoncer à la célébration en grande pompe du Mawlid communément appelé Gamou, cette année, à cause de la pandémie du nouveau coronavirus, a appris l’APS.

’’Tivaoune ne vas pas organiser le Gamou cette année’’ à cause de la pandémie du nouveau coronavirus, a déclaré, en wolof, Serigne Babacar Sy Abdou, membre de la famille Sy.

Selon lui, le Khalife général des tidianes Serigne Babacar Sy Mansour a pris cette décision sur la base des conseils des médecins et des recommandations de l’islam en cas de pandémie, ‘’après une large concertation au sein de la famille’’.

La maladie continue de se propager et les individus peuvent être infectés sans le savoir, a-t-il relevé, non sans rappeler la fermeture des mosquées depuis plusieurs mois.

Le Mawlid ou Gamou, prévu fin octobre, est un évènement religieux commémorant l’anniversaire de la naissance du Prophète de l’Islam Mohamed (PSL).

Au Sénégal, la ville de Tivouane, sous l’égide de la famille Sy, est un des principaux foyers de convergence des fidèles à cette occasion.

Selon le site Asfiyahi.Org, ’’le Khalife invite les fidèles à célébrer le Gamou dans l’intimité familiale (…) tout en insistant sur le respect des mesures de prévention, à la solidarité, l’entraide, et à la prière pour vaincre ce fléau’’.

’’Des programmes radio-télévisés et digitaux (réseaux sociaux) seront proposés aux Sénégalais et au monde entier pour leur permettre de vivre chez eux, la ferveur des Burds et du Gamou comme ils l’ont toujours vécu à Tivaouane’’, poursuit la même source.

Dans la même catégorie