NAN NDLEA arrests 178 drug offenders, secures 29 convictions in Sokoto APS Un partenariat public-privé préconisé au bénéfice de la santé en Afrique APS Ségolène Royal :  »L’Afrique doit valoriser son potentiel technologique » AIP Côte d’Ivoire: La mairie d’Adiaké menace de retirer 85 lots à des acquéreurs AIP Côte d’Ivoire/ Environ 2500 du Béré attendus au congrès constitutif du RHDP AIP Côte d’Ivoire/ Vers la mise en place de points focaux pour le développement de la région du Gbêkê AIP Côte d’Ivoire: L’illettrisme à la base de la vente de produits périmés dans le Worodougou et le Béré (DR Commerce Séguéla) AIP Côte d’Ivoire: L’amélioration des conditions de vie de la femme au centre d’une consultation à Oumé NAN Nigeria to access $100m Indian loan to develop nationwide broadband connectivity APS Des activistes prônent des  »réformes institutionnelles indispensables pour renforcer les normes démocratiques »

Togo : création d’un fonds bleu pour la valorisation économique des ressources marines


  12 Septembre      42        Développement durable (3777),

   

Rabat, 12/09/2017 (MAP) – Les autorités togolaises viennent d’annoncer la mise en place d’un fonds bleu destiné à valoriser les ressources maritimes du pays, conformément aux mesures et actions prévues par la Charte de Lomé, relative au développement de l’économie bleue en Afrique.

« L’objectif est de permettre la promotion d’une économie bleue avec des ressources financières suffisantes, susceptibles de soutenir de grands projets d’investissements », selon la note conceptuelle présentée par l’ONAEM (Organisme National chargé de l’Action de l’Etat en Mer) à l’occasion de la 4e réunion du Haut conseil pour la mer, un organe que préside le chef de l’Etat lui-même, et qui a pour vocation de faire de l’espace maritime un levier de développement.

Selon la même source, le fonds bleu pourrait être constitué, entre autres, des ressources du fonds pour l’environnement, du fonds de gestion intégrée des ressources en eau, et des taxes sur les activités portuaires.

Par ailleurs, Lomé compte également sur des financements internationaux, dont le fonds vert pour le climat, ainsi que des dons et legs des fondations de protection de la nature et de l’environnement.

A noter que la Charte de Lomé ayant sanctionné le Sommet de l’Union Africaine sur la sureté et la sécurité maritimes et le développement en Afrique tenu en octobre 2015, prévoit, entre autres, la création d’un fonds de sécurité et de sûreté maritimes au sein de l’Union.

Dans la même catégorie