AGP Des bulldozers attendus dans les zones inondables MAP SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan préside à Kénitra la cérémonie de sortie de la 19è promotion du Cours supérieur de défense et de la 53è promotion du Cours État-Major MAP Honoris United Universities accompagne 54 jeunes femmes entrepreneures du continent africain AGP Bientôt une usine d’assemblage et de montage de tablettes AGP Kankan-Education :1680 candidats à l’examen de sortie des écoles professionnelles session 2019. AGP Assemblée nationale : Adoption du projet de loi relatif à l’usage des armes par la gendarmerie nationale. ANP Journée mondiale contre la drogue 2019 : destruction d’importants stocks des stupéfiants Konni ANP Le Niger veut réduire le taux de prévalence basée sur le genre de 28,4% à 15,4% d’ici 2021 ANG Dois golos em três minutos dão triunfo aos Camarões contra a Guiné-Bissau na abertura do grupo F ANG Bissau acolhe ateliê sobre redução de capturas de tartarugas e aves marinhas na Sub-Região

Togo : création d’un fonds bleu pour la valorisation économique des ressources marines


  12 Septembre      51        Développement durable (3820),

   

Rabat, 12/09/2017 (MAP) – Les autorités togolaises viennent d’annoncer la mise en place d’un fonds bleu destiné à valoriser les ressources maritimes du pays, conformément aux mesures et actions prévues par la Charte de Lomé, relative au développement de l’économie bleue en Afrique.

« L’objectif est de permettre la promotion d’une économie bleue avec des ressources financières suffisantes, susceptibles de soutenir de grands projets d’investissements », selon la note conceptuelle présentée par l’ONAEM (Organisme National chargé de l’Action de l’Etat en Mer) à l’occasion de la 4e réunion du Haut conseil pour la mer, un organe que préside le chef de l’Etat lui-même, et qui a pour vocation de faire de l’espace maritime un levier de développement.

Selon la même source, le fonds bleu pourrait être constitué, entre autres, des ressources du fonds pour l’environnement, du fonds de gestion intégrée des ressources en eau, et des taxes sur les activités portuaires.

Par ailleurs, Lomé compte également sur des financements internationaux, dont le fonds vert pour le climat, ainsi que des dons et legs des fondations de protection de la nature et de l’environnement.

A noter que la Charte de Lomé ayant sanctionné le Sommet de l’Union Africaine sur la sureté et la sécurité maritimes et le développement en Afrique tenu en octobre 2015, prévoit, entre autres, la création d’un fonds de sécurité et de sûreté maritimes au sein de l’Union.

Dans la même catégorie