AIP Des élèves formés sur la problématique du changement climatique à San Pedro AIP Le ministère de la Santé échange avec une ONG nigériane pour l’éradication totale de la poliomyélite AIP Les populations de Sikensi invitées à s’approprier les droits de l’homme AIP Une journée sportive et sociale prévue samedi à Cocody APS LIGUE 1 : US GORÉE-CASA, PARMI LES AFFICHES-PHARES DE LA 23E JOURNÉE APS NATATION : LES CHAMPIONNATS DE LA ZONE 2 AFRICAINE, À PARTIR DU 27 MAI, À DAKAR APS NAPLES NE VEUT PAS LÂCHER KALIDOU KOULIBALY APS LA 4E ÉDITION DE L’AFRICAN ART BOOK FAIR COÏNCIDE AVEC LE DAK’ART Inforpress Presidente da Assembleia Municipal diz que Praia carece de melhor saneamento, saúde e segurança Inforpress ENTREVISTA: Hilar promete novo álbum brevemente tendo amor como pano de fundo

Togo : La distribution d’allocations de bourse d’étude aux orphelins de l’ONG AOIB lancée a Lome


  24 Janvier      40        Education (6394), Société (38903),

   

Lomé, 24 janv. (ATOP) – L’ONG pour l’Appel, l’Orientation à l’Islam et à la Bienfaisance (AOIB) a officiellement lancée, le samedi 22 janvier à la Maison du Hadj à Lomé, la distribution sur toute l’étendue du territoire national, d’allocations de bourse d’étude aux 3623 orphelins à sa charge, issus de toutes confessions religieuses.
La cérémonie de lancement a été marquée par une remise symbolique de chèque bancaire à 20 orphelins dont 10 filles. D’un coût total de 1.070.908.951 F CFA, les allocations octroyées à chaque enfant varient entre 26.640 F CFA et 1.271.000 F CFA. Elles devront permettre de garantir chez l’orphelin, outre l’éducation, son alimentation, sa santé et sa protection, notamment son accompagnement sur le plan psychologique en cas de traumatisme et un appui durable vers son autonomie.
Le directeur de cabinet du ministère chargé de l’Action sociale, Gagni Koffi a indiqué que cette action de l’ONG AOIB cadre avec les priorités de la nouvelle feuille de route du gouvernement et le Plan national de développement (PND) en son axe trois « Consolider le développement social et renforcer les mécanismes d’inclusion ».
Le Président directeur général (PDG) de l’ONG AOIB, Daro Chéibou Barana a fait comprendre que les orphelins ne doivent pas le rester toute leur vie et qu’il faut qu’ils étudient, afin de devenir plus tard des cadres capables de subvenir à leurs besoins, de prendre soin de leur famille et de participer au développement du pays. « Les chèques remis aux orphelins n’ont pas la même valeur financière tout simplement parce qu’il y a certains qui viennent juste d’être parrainés, d’autres le sont depuis des années. En plus il y en a qui ont reçu des chèques d’allocation d’un mois, de six mois et pour d’autres d’un an. De surcroît, ces orphelins ne sont pas parrainés par la même personne », a expliqué le PDG de l’ONG AOIB.
Cette cérémonie de lancement s’est déroulée en présence du président par intérim de l’Union des musulmans du Togo (UMT), Inoussa Ibraima qui avait à ses côtés des autorités religieuses et administratives, ainsi que des parents des orphelins.
Créée en 2003, l’ONG AOIB a pour mission de lutter contre la pauvreté et de promouvoir l’éducation et la réinsertion professionnelle des jeunes. Pour y parvenir, l’ONG AOIB et ses partenaires ont mis en place un mécanisme de prise en charge qui consiste à accompagner les jeunes orphelins inscrits dans leur base de données, afin qu’ils puissent se prendre en charge pour leur épanouissement. Depuis sa création, plus de 15000 enfants vulnérables ont été pris en charge et ont grandi dans des conditions « dignes ».

Dans la même catégorie