GNA Fertilizer can be used for other nefarious activities – Police GNA Ghana’s petroleum revenue must be utilized judiciously – PIAC GNA KPMG Appoints New Senior Partner ATOP REMISE OFFICIELLE DES INFRASTRUCTURES MARCHANDES AU MARCHE PREFECTORAL D’ELAVAGNON ANP BEPC 2019 Maradi : 32.523 candidats se sont lancés pour les épreuves ANP Le Président de la République reçoit l’ancien Chef d’Etat béninois Soglo ANP Niger : La loi réprimant la cybercriminalité adoptée au parlement GNA NADMO disburses GH814,000.00 to support June 3rd disaster victims GNA Stratcomm launches 7th Edition of Ghana Garden and Flower Show GNA Tema Kwasea Dwaso traders appeal for more time

Toumodi : l’inventeur d’une prothèse auditive demande le soutien de l’Etat


  8 Juillet      52        Innovation (320), Santé (6877), Téchnologie (949),

   

Abidjan, 08 juil 2015 (AIP) – L’inventeur de la première prothèse auditive ivoirienne, N’Goran Kouakou, dans une interview  a accordée  mardi, à l’AIP, demande le soutien de l’Etat y compris  la Première dame Dominique  Ouattara  afin de commercialiser cette invention pour le bonheur de tous les enfants malentendants de côte d’ivoire.

« Cette prothèse est un tout en un car elle prend en compte les sourds légers, moyens, sévères jusqu’aux sourds-muets. Chacun la règle selon sa pathologie et ces derniers arrivent à entendre et à parler  après  une rééducation. C’est pour tout cela que je demande le soutien de l’Etat,  des personnes de bonne volonté et surtout de la première Dame afin que le rêve de nombreux enfants qui veulent entendre devienne une réalité », a-t-il lancé.

Montée depuis 2011, après trois ans de recherche, la première prothèse auditive ivoirienne de N’goran Kouakou  a déjà fait beaucoup d’heureux parmi les malentendants.

Elle produit des résultats extraordinaires sur le rendement des élèves et étudiants malentendants, selon de nombreux témoignages.

Mais malheureusement par manque de moyens financiers considérables,  cet électronicien de 48 ans n’arrive pas à en monter un grand nombre pour soulager les nécessiteux.

« Nous avons besoin d’un financement de 80 millions pour créer une véritable entreprise de production afin de monter beaucoup plus de prothèses », a-t-il déploré.

Il détient un brevet d’invention qui lui a été délivré par l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) basée à Yaoundé  et dit avoir déjà participé à plusieurs événements nationaux et internationaux  sur la propriété intellectuelle.

Pour l’heure, son vœu le plus cher est de pouvoir travailler par le truchement de leurs ministères respectifs,  avec les éducateurs spécialisés et les médecins afin de pouvoir secourir plus de  malentendants.

« Cette invention est pour eux et je souhaite que les autorités compétentes  m’ouvrent les portes des différentes structures qui les encadrent afin d’apporter ma pierre au développement de notre pays car pour être émergent, la Côte d’Ivoire a besoin de tous ses bras valides »,  a-t-il conclu  plein d’espoir.

gba/fmo/akn/kam

Dans la même catégorie