MAP CHAN-Cameroun 2021 : Résultats des matches du mardi 26 janvier ANGOP COVID-19: ANGOLA REGISTA 77 NOVOS CASOS E 61 RECUPERADOS NAS ÚLTIMAS 24 HORAS MAP CHAN des joueurs locaux (3è journée/Groupe C) : Le Maroc bat l’Ouganda (5-2) et passe en quarts de finale MAP Nigeria : Buhari remplace les principaux chefs de l’armée MAP L’accélérateur marocain « La startup Factory » reçoit le Label AFRIC’INNOV APS COVID-19 : A FATICK, LES DOUANES SE MOBILISENT CONTRE TOUT TRAFIC ILLICITE DE DOSES DE VACCINS AIP Côte d’Ivoire-AIP/Les retraités de la CGRAE se forment pour l’amélioration de leurs conditions de vie AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Plus de 850 personnes bénéficient du FASI dans la région du Worodougou AIP Côte d’Ivoire – AIP/ 53 personnes recrutées pour les THIMO à Séguéla AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Des intrants biologiques à la disposition des agriculteurs de Korhogo

TRANSPLANTATION D’ORGANES : LE CNDT PRÉCONISE UNE MISE À NIVEAU DES HÔPITAUX


  25 Novembre      12        Santé (8734),

   

Dakar, 25 nov (APS) – Les hôpitaux sénégalais doivent se mettre à niveau, pour se préparer à l’avènement de la transplantation d’organes au Sénégal, a exhorté mercredi le professeur El Hadji Fary Kâ, président du Conseil national du don et de la transplantation (CNDT).

« Ce que le Conseil souhaite, c’est qu’il y ait le maximum d’hôpitaux puisqu’il n’y a pas de limitation particulière. Si nous avons trois hôpitaux à Dakar, ce serait très bien. Chaque hôpital doit se mettre à niveau », a souligné le professeur Kâ, en marge d’un atelier de validation du plan de communication du CNDT, organisé à Dakar.

Selon lui, « chaque hôpital va être évalué en termes de ressources humaines, d’infrastructures, pour voir s’il est apte à faire de la transplantation’’.

Il signale toutefois n’avoir à ce jour reçu ’’aucune demande d’agrément émanant des hôpitaux qui ont déjà le référentiel’’. Malgré tout, les hôpitaux sont en train de se mettre à niveau, car « il y a des exigences en termes d’infrastructures, de ressources humaines et d’organisation interne », a-t-il souligné.

’’Le CNDT ne fait pas la transplantation, il est l’organe de régulation, c’est aux hôpitaux agréés de le faire’’, a-t-il précisé, rappelant à ce propos l’arrêté relatif à l’agrément, signé depuis quatre mois.

Il indique que les hôpitaux qui veulent faire de la transplantation doivent soumettre leur dossier, annonçant que « la transplantation rénale se fera le plutôt possible’’.

Il est revenu sur les conditions de dons d’organes au Sénégal, précisant que « la transplantation concerne le donneur vivant » et porte uniquement sur le rein.

Il a déclaré qu’après la réception des dossiers des hôpitaux, le CNDT enverra des évaluateurs externes « selon le référentiel défini ».

Il a informé que les membres du Conseil ont rencontré il y a un mois tous leurs directeurs, pour leur exposer le référentiel.

’’Le problème ce n’est pas de commencer, mais c’est la pérennité de l’action de la transplantation’’, a-t-il fait remarquer, soulignant qu’une fois octroyé, l’agréément sera renouvelé tous les deux ans.

Dans la même catégorie