APS CONTRE MADAGASCAR, ALIOU CISSÉ PROMET DE METTRE  »LA MEILLEURE ÉQUIPE POSSIBLE » APS LA RÉPONSE AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES REQUIERT L’IMPLICATION DE TOUS LES ACTEURS (VICE-MINISTRE POLONAIS) APS MACKY SALL INVITÉ À ŒUVRER POUR  »UNE SOCIÉTÉ SANS ENFANT MENDIANT, NI DÉFICIENTS MENTAUX EN ERRANCE (…) ». MAP Mali: au moins une cinquantaine de civils tués dans l’attaque d’un village peul ACP RDC: Le secrétaire de l’OIF s’entretien avec les femmes entrepreneures ACP La TICAD souligne l’importance des infrastructures de base dans le développement de la RDC ACP RDC: Démarrage des opérations de contrôle de l’application du SMIG dans le secteur du commerce MAP Eliminatoires CAN-2019 (Gr.B/6è et dernière journée): Le Cameroun bat les Comores (3-0) et accompagne le Maroc à la phase finale AGP Clôture de la Semaine Africaine du Climat : les décideurs africains mettent en lumière les opportunités des plans nationaux AGP Bénin/Dixinn: démarrage effectif du dépôt des dossiers de candidature pour le recrutement au sein de l’armée

Tunisie: Ouverture à Sidi Bou Said du Festival de musique mystique « Rouhanyet » avec la participation du Maroc


  24 Août      109        Arts & Cultures (2418), Musique (449),

   

Tunis, 24/08/2017 (MAP)- Le 2è Festival international de musique mystique « Rouhanyet » s’est ouvert, mercredi soir à Sidi Bou Said (20 km au nord-ouest de Tunis), avec la participation du Maroc.

L’ouverture de ce Festival, placé sous le signe « la saison de l’amour », a été animée par l’Ensemble syrien Al Kindi qui a gratifié le public d’un concert intitulé « J’ai deux amours » sur les poèmes de Rabaa Adawiya avec la participation de Cheikh Daoud et les derviches tourneurs de Damas.

Organisée jusqu’au 28 août, ce Festival constitue un rendez-vous fédérateur qui rassemble autour de la spiritualité, de la musique mystique, de la méditation pour la paix, une série d’activités autour d’une programmation variée et diversifiée.

De par sa thématique, l’événement se veut porteur de messages de paix et de tolérance dont l’objectif est de changer l’image d’un pays qui doit retrouver ses valeurs fondatrices, selon Hicham Rostom, initiateur du festival.

Loin du concept classique du festival, l’événement se décline en des spectacles de tariqat (Voies soufies), « qoudousyet » (musiques sacrées du monde), « Sahryet » (World mystic music), « mystic vibes » (musique soufie électronique), outre des séances de méditation et de yoga, arts de la rue (happenings, calligraphies murales,) siestes avec des poètes soufis en solo instrumental et des veillées mystiques jusqu’à l’aube ouvertes gratuitement au public.

La musique marocaine sera à l’honneur lors de ce festival avec la participation de l’Ensemble Ibna Arabi et le groupe « gnawas de Tanger » conduit par le Maaleem Abdellah Boulkheir El Gourd.

Les fans de la musique profane et sacrée auront rendez-vous avec Lotfi Bouchneq dans « Fi Hadhret Allah » avec choeur et orchestre sous la direction de Abdelkarim Belgaied. Au programme figurent aussi des spectacles Stambeli de Tunisie, d' »El Borda » de Cheikh Mahmoud Al Touhemy et « Al Mawlewya El Masrya » avec Amer Al Tony.

Des concerts indiens seront aussi donnés par Javed Hussain Qawwali et les « Gypsies of Rajasthan ».

La clôture de ce festival sera aux couleurs de la Tunisie et de la Palestine avec respectivement « Nafass » de l’ensemble Aloes d’Alya Sallemi et « Tawbah » (le pardon) de Ramzi Aburadwen.
KA.

Dans la même catégorie