AIP Le ministre de l’Intérieur invite les populations de Gbéléban à l’union des cœurs et des esprits AIP La prévision saisonnière des caractéristiques agro-hydro- climatiques des pays du Golfe de Guinée (AGRHYMET) AIP Dirkou, une ville étape sur la route de migration paie les frais des mesures anti-migratoire INFORPRESS São Vicente: 35ª edição do Festival da Baía das Gatas marcado para dias 09, 10 e 11 de Agosto ANG Presidente da República felicita PAIGC pela vitória eleitoral ANG Quatro partidos políticos assinam Acordo de Incidência Parlamentar e Estabilidade Governativa ANG Bissau determina descida do PRS INFORPRESS Santiago Norte: Câmara de Santa Cruz vence torneio de futsal solidário em favor da Loja Social e Casa da Sopa de Assomada INFORPRESS Sal: Tribunal aplica prisão preventiva a indivíduos acusados de vários crimes INFORPRESS Assembleia Municipal de São Salvador do Mundo aprecia relatório de actividades de 2018 da autarquia

UEMOA : légère hausse de l’inflation en septembre


  6 Novembre      25        Economie (22775), Finance (3728),

   

Dakar, 5 nov (APS) – Le taux d’inflation dans l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) s’est établi, en glissement annuel, à 1,0% à fin septembre 2018 contre 0,9% le mois précédent.

« Cette légère accélération du rythme de progression du niveau général des prix est imprimée par la composante « Ameublement » », explique le Bulletin mensuel des statistiques de l’UEMOA.

Sa contribution à l’inflation totale est de +0,1 point de pourcentage à fin septembre 2018 contre -0,1 point de pourcentage un mois plus tôt, « en ligne avec le renchérissement des articles d’ameublement en Côte d’Ivoire (+6,6%) », précise la publication.

Elle souligne que « la hausse du niveau général des prix à la consommation traduit également les évolutions relevées au niveau des composantes « Alimentaire » (+0,3 point de pourcentage) et « Transport » (+0,2 point de pourcentage) ».

Selon le Bulletin mensuel des statistiques de la BCEAO, « l’augmentation des prix des produits alimentaires s’explique principalement par le renchérissement des céréales dans certains pays sahéliens (Burkina et Mali notamment), en rapport avec un approvisionnement insuffisant des marchés ».

« S’agissant de la composante « Transport », ajoute-t-il, son évolution est imputable à l’ajustement à la hausse des prix des carburants au Bénin, en Côte d’Ivoire et au Togo, couplé au renchérissement des services de transport au Niger. »

ASG/BK

Dans la même catégorie