APS L’ASSU OFFRE DES CONSULTATIONS MÉDICALES GRATUITES POUR LANCER SES ACTIVITÉS ANP Niamey : Lancement des initiatives de la BIT sur les sciences et la finance islamique ANP Bientôt un complexe commercial de l’université islamique à Niamey MAP Nigeria: six soldats tués dans une attaque de Boko Haram APS LE PM LANCE LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES DANS LE SALOUM AIP Côte d’Ivoire: Des résultats probants enregistrés à la caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) AIP Côte d’Ivoire: Un homme se suicide pour protester contre la conversion de sa femme au christianisme AIP Côte d’Ivoire: Les musulmans de Tiassalé invités à taire leurs querelles MAP La 2ème édition des rencontres africaines d’intelligence économique à Dakhla en juin prochain MAP Burundi: une famille de six personnes décimée par des pluies diluviennes

UEMOA : légère hausse de l’inflation en septembre


  6 Novembre      19        Economie (21998), Finance (3698),

   

Dakar, 5 nov (APS) – Le taux d’inflation dans l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) s’est établi, en glissement annuel, à 1,0% à fin septembre 2018 contre 0,9% le mois précédent.

« Cette légère accélération du rythme de progression du niveau général des prix est imprimée par la composante « Ameublement » », explique le Bulletin mensuel des statistiques de l’UEMOA.

Sa contribution à l’inflation totale est de +0,1 point de pourcentage à fin septembre 2018 contre -0,1 point de pourcentage un mois plus tôt, « en ligne avec le renchérissement des articles d’ameublement en Côte d’Ivoire (+6,6%) », précise la publication.

Elle souligne que « la hausse du niveau général des prix à la consommation traduit également les évolutions relevées au niveau des composantes « Alimentaire » (+0,3 point de pourcentage) et « Transport » (+0,2 point de pourcentage) ».

Selon le Bulletin mensuel des statistiques de la BCEAO, « l’augmentation des prix des produits alimentaires s’explique principalement par le renchérissement des céréales dans certains pays sahéliens (Burkina et Mali notamment), en rapport avec un approvisionnement insuffisant des marchés ».

« S’agissant de la composante « Transport », ajoute-t-il, son évolution est imputable à l’ajustement à la hausse des prix des carburants au Bénin, en Côte d’Ivoire et au Togo, couplé au renchérissement des services de transport au Niger. »

ASG/BK

Dans la même catégorie