GNA Ghana soldiers reach out to South Sudanese Secondary School GNA Anglican Men’s Fellowship Roundup weeklong celebration in Bolga ANG “A justiça pode tornar mais perigosa se o sistema político continuar instável”, diz Bastonário de Ordem dos Advogados ANG “Uma mulher à testa da nação guineense terá sensibilidade para problemas reais do povo “, diz Nancy Schwartz ANG “A Índia vai ter a sua Embaixada em Bissau no próximo ano”, diz o Embaixador ACP Le parti politique « ARC Originale » prend acte de pardon du député Charles Naweji ACP Echange entre la CENCO et le Sous-secrétaire d’Etat adjoint des USA aux Droits de l’homme ACP L’examen par la Cour constitutionnelle des contentieux de l’élection à la députation nationale évoqué à la Présidence AGP Boké-SMD-Winning :45 personnes indemnisées à plus de 3 milliards GNF AGP Conakry-social : Conférence intergénérationnelle des femmes et filles leaders pour la paix et la sécurité

UEMOA : légère hausse de l’inflation en septembre


  6 Novembre      30        Economie (23945), Finance (3778),

   

Dakar, 5 nov (APS) – Le taux d’inflation dans l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) s’est établi, en glissement annuel, à 1,0% à fin septembre 2018 contre 0,9% le mois précédent.

« Cette légère accélération du rythme de progression du niveau général des prix est imprimée par la composante « Ameublement » », explique le Bulletin mensuel des statistiques de l’UEMOA.

Sa contribution à l’inflation totale est de +0,1 point de pourcentage à fin septembre 2018 contre -0,1 point de pourcentage un mois plus tôt, « en ligne avec le renchérissement des articles d’ameublement en Côte d’Ivoire (+6,6%) », précise la publication.

Elle souligne que « la hausse du niveau général des prix à la consommation traduit également les évolutions relevées au niveau des composantes « Alimentaire » (+0,3 point de pourcentage) et « Transport » (+0,2 point de pourcentage) ».

Selon le Bulletin mensuel des statistiques de la BCEAO, « l’augmentation des prix des produits alimentaires s’explique principalement par le renchérissement des céréales dans certains pays sahéliens (Burkina et Mali notamment), en rapport avec un approvisionnement insuffisant des marchés ».

« S’agissant de la composante « Transport », ajoute-t-il, son évolution est imputable à l’ajustement à la hausse des prix des carburants au Bénin, en Côte d’Ivoire et au Togo, couplé au renchérissement des services de transport au Niger. »

ASG/BK

Dans la même catégorie