AGP Des bulldozers attendus dans les zones inondables MAP SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan préside à Kénitra la cérémonie de sortie de la 19è promotion du Cours supérieur de défense et de la 53è promotion du Cours État-Major MAP Honoris United Universities accompagne 54 jeunes femmes entrepreneures du continent africain AGP Bientôt une usine d’assemblage et de montage de tablettes AGP Kankan-Education :1680 candidats à l’examen de sortie des écoles professionnelles session 2019. AGP Assemblée nationale : Adoption du projet de loi relatif à l’usage des armes par la gendarmerie nationale. ANP Journée mondiale contre la drogue 2019 : destruction d’importants stocks des stupéfiants Konni ANP Le Niger veut réduire le taux de prévalence basée sur le genre de 28,4% à 15,4% d’ici 2021 ANG Dois golos em três minutos dão triunfo aos Camarões contra a Guiné-Bissau na abertura do grupo F ANG Bissau acolhe ateliê sobre redução de capturas de tartarugas e aves marinhas na Sub-Região

UEMOA : les établissements de crédit soumis aux principes de  »transparence et de communication »


  21 Septembre      35        Economie (24036), Finance (3786), Leadership Africain (802),

   

Dakar, 21 sept 2016 -(APS) – Le nouveau dispositif prudentiel de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) qui entre en vigueur à partir de janvier 2018, soumet désormais les établissements financiers à des « principes directeurs régissant la discipline de marché », notamment en ce qui concerne la transparence et l’obligation de communication vis-à-vis du public, a appris l’APS.

« Ces principes visent à renforcer la transparence et la communication des établissements notamment quant à leur exposition aux risques, leur niveau de solvabilité et leur cadre de gouvernance », a expliqué la Chargée de la réglementation bancaire à la Direction de la Stabilité financière, Yaye Aminata Seck Mbow.

La Banque Centrale tenait, jeudi à son siège à Dakar, un séminaire de sensibilisation sur la réforme transposant les règles de Bâle dans l’UEMOA.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ces réformes au sein de l’Union, la BCEAO compte accompagner le secteur bancaire dans la réalisation de ce processus.

Le nouveau dispositif établit également de nouvelles « exigences prudentielles en matière de liquidité » conformes aux recommandations édictées par le Comité de Bâle 1 et Bâle 3, selon Mme Mbow.

Pour la BCEAO, avec l’afflux des grands groupes internationaux dans l’UEMOA « il était nécessaire d’adopter les standards internationaux ».

Il est prévu des actions de vulgarisation des textes transposant ces règles à travers des missions dans chaque Etat membre.

ADL/PON

Dans la même catégorie