APS COVID-19 : 138 MILLIARDS FCFA DE L’UE ET DE L’ALLEMAGNE EN APPUI AUX EFFORTS DU SÉNÉGAL APS ‘’SAHÉLIEN.NE.S 2040’’ : UN PROGRAMME DE L’AFD POUR ‘’UN SAHEL SOUHAITABLE’’ AIP COVID-19: Des acteurs du milieu éducatif outillés à la lutte contre la pandémie AIP Des associations féminines sensibilisées aux droits de la femme à Bondoukou AIP Des parents d’élèves du N’zi invités à prendre en main les cantines scolaires AIP Les nouveaux élèves de 6è et 2nde instruits sur les structures du Lycée municipal de Sikensi AIP Les contrôleurs budgétaires de l’Administration renforcent leurs connaissances sur le nouveau Code des marchés publics AIP 24 jeunes issus de l’immigration clandestine reçoivent des kits pour leur autonomisation AIP La Poste ivoirienne se rapproche des populations pour mieux les satisfaire AIP Kigali abrite le 18ème Sommet sur le Genre

UN ATELIER DE REFLEXION SUR LE SYSTEME CARCERAL AU TOGO TENU A KARA


  30 Octobre      14        Société (25226),

   

Kara, 30 oct. (ATOP) – Un atelier de réflexion sur le système carcéral au Togo a réuni, du 28 au 30 octobre à Kara, vingt-sept acteurs issus de différents départements ministériels et des institutions, notamment les ministères en charge de la Justice, de la Sécurité et de la Protection civile, des Droits de l’Homme, de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) et de la société civile.

Cet atelier a été initié par le Collectif des Associations contre l’Impunité au Togo (CACIT) en collaboration avec l’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT) et avec l’appui financier de l’Union Européenne (UE). Il s’inscrit dans le cadre du projet de lutte contre la torture dans les milieux carcéraux dans le monde, en Asie et dans les pays africains dont le Togo.
L’objectif de ces assises était de permettre à ces acteurs de plancher sur le système carcéral au Togo, en explorant les différentes options en vue de proposer aux autorités les meilleurs moyens possibles pour l’amélioration de ce système. Il s’agissait de susciter des réflexions sur la détention, l’accès à la justice, de discuter du maintien de l’ordre en période de conflit et de produire un document de base pour consolider la politique carcérale au Togo.
Les participants ont, entre autres, débattu sur la problématique du système carcéral. Ils ont proposé des pistes de solutions pour l’amélioration de ce système au Togo.
L’atelier s’est déroulé suivant une approche participative et interactive. Il a donné l’occasion aux participants d’exposer leurs propres expériences et contributions pour le changement des conditions de détention au Togo.
Le représentant du préfet de la Kozah, M. Kpatcha Aklesso, a dans son discours d’ouverture, remercié les initiateurs de ce projet qui vise à améliorer les conditions de vie et de détention des personnes en situation de crise avec la loi du pays. Il a rendu hommage au chef de l’Etat et au gouvernement pour leur engagement qui garantit la liberté sous toutes ses formes à la population surtout celle des milieux carcéraux. M. Kpatcha a invité les participants à donner le meilleur d’eux-mêmes pour la bonne réussite de cette noble initiative.
Le directeur exécutive du CACIT, Ghislain Kofi Nyakou, a de son côté indiqué, que ce présent atelier fait suite au constat de l’immensité des défis à relever dans le domaine carcéral au Togo et ce malgré les efforts du gouvernement en la matière à travers l’adoption du code pénal 2015 et révisé en 2016 et la formation des officiers de police judicaire et des surveillants de prison sur les droits de l’Homme et la prévention de la torture. Il a relevé que 60% des détenus sont en détention préventive au Togo contre 37% qui sont condamnées et aussi l’aide juridictionnelle n’est toujours pas effective depuis son adoption en 2013. M. Nyaku a ensuite exhorté les participants à donner le summum de leurs expertises et connaissances pour l’aboutissement de ce projet afin de sauver la situation quasi chaotique dans les milieux carcéraux au Togo, espérant qu’au sortir de cette rencontre, il y aura du nouveau pour l’amélioration effective du système carcéral au Togo.

Dans la même catégorie