ACP L’épidémie de virus Ebola déclarée à moindre risque de propagation au niveau international ACP Concertation à Matadi sur l’impact du barrage hydroélectrique d’Inga AIB Contexte d’insécurité au Burkina: les professionnels des médias invités à privilégier l’intérêt de la nation AIB Un gendarme et un assaillant tués dans l’attaque du poste de la gendarmerie de Barani AIB Assemblée générale des Etablissements publics de l’Etat: Quatre-vingt-deux institutions présentent leur rapport de gestion AIB SIAO 2018: Au moins 250 acheteurs et visiteurs professionnels attendus à Ouagadougou (officiel) ACP Près de 288 structures enregistrées par PAO au cours des journées portes ouvertes ACP Les adolescents ont besoin d’un encadrement dans la durée pour devenir responsables, affirme Mme Mokili ACP RDC: Hommage du vice-gouverneur du Sud-Kivu  à la journaliste Solange Lusiku ACP RDC: Sensibilisation à Mbakana des hommes et des femmes sur le processus électoral

Un atelier d’échange sur les résultats des différents projets et programmes en cours à Notsè


  13 Février      24        Environnement/Eaux/Forêts (3595),

   

Lomé, le 13 fév. 2018 (ATOP) – Un atelier d’échange sur les résultats des projets et programmes pour une synergie d’action dans le cadre de la préparation de la stratégie nationale à la Réduction des Émissions dues à la Déforestation et à la Dégradation des forêts (REDD+) se tient du 12 au 14 février à Notsè.

Organisé par le Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières (MERF) à travers la coordination nationale REDD+ avec l’appui technique et financier du Fonds de Partenariat pour le Carbone Forestier (FCPF) et du groupe de la Banque Mondiale, l’atelier regroupe des coordonnateurs et gestionnaires des projets et programmes en cours d’exécution dans les ministères sectoriels en lien avec la REDD+, des points focaux des conventions du MERF, ainsi que des représentants des ONGs et partenaires techniques et financiers.

L’objectif est d’échanger et de partager les résultats des projets pour une meilleure coordination en vue de l’élaboration de la stratégie nationale REDD+ au Togo. De façon spécifique, la rencontre permettra aux participants d’échanger sur les activités des projets/programmes en cours en lien avec la gestion durable des forêts, de relever les similitudes et les complémentarités, de capitaliser les résultats et acquis des projets et de les valoriser dans la formulation de la stratégie nationale REDD+, puis de proposer une stratégie de collaboration et de synergie entre les projets

Au cours des travaux, les participants vont faire le point sur le processus d’élaboration du REDD+, échanger sur les différents projets et programmes en cours d’exécution et ceux en cours de préparation pour une capitalisation des acquis. Ils vont également faire une descente de terrain pour constater de visu les réalisations des différents projets ou programmes.

Le directeur de l’inspection des Ressources forestières, Folly Yao Djiwonou a salué la présence effective de tous les acteurs intervenant dans ce domaine, qui selon lui, accordent une importance à la question du changement climatique. Il a souligné que les forêts jouent un rôle capital dans le développement socioéconomique des Etats et dans l’amélioration du bien-être des populations. C’est pourquoi dit-il, le gouvernement togolais a intégré la REDD+ dans son plan national de développement pour permettre aux forêts et aux arbres hors-forêts de continuer par jouer ce rôle socioéconomique et écologique très important d’où la mise en œuvre du projet de soutien à la préparation de REDD+.
Le directeur a rappelé les cinq axes dudit projet allant de l’agriculture performante adaptée au changement climatique à une coordination intersectorielle et une bonne gouvernance dans le secteur forestier passant par une maîtrise des énergies traditionnelles et un développement des énergies renouvelables.

Le préfet de Haho, Awo Tchangani a salué les efforts consentis par le gouvernement pour lutter contre les fléaux de la dégradation des forêts qui constitue un handicap au développement socio-économique du pays. Il reste convaincu qu’à l’issue de ces assises, des résolutions et recommandations sortiront pour une meilleure coordination des actions afin d’assurer une gestion efficiente et pérenne des ressources forestières du pays.

Dans la même catégorie