APS MACKY SALL GRACIE 551 PRISONNIERS À L’OCCASION DE LA KORITÉ AIP Un incendie ravage des magasins au marché central de Bonoua AIP Bédié regagne Daoukro après un an d’absence GNA Two jailed 26 years over attempted robbery GNA Care International and Mars Incorporated to empower women cocoa farmers ANP Le Gouvernement nigérien adopte sa Déclaration de Politique Générale GNA Gyamfi’s double powers Kotoko past Ebusua Dwarfs INFORPRESS Le président de la FCF défend que toutes les institutions sportives soient auditées INFORPRESS L’association syndicale de la PJ garantit qu’il y a un «sentiment d’unité» et que la classe «se sent très respectée» INFORPRESS Handball: New women’s handball coach wants Cape Verde to make history at CAN

Un atelier sur l’intégration des structures islamiques d’éducation dans le système national à Katiola


  28 Octobre      21        Société (31962),

   

Niakara, 28 oct 2020 (AIP) – Un atelier de restitution axé sur l’intégration des structures islamiques d’éducation dans le système éducatif formel national s’est tenu, mardi 27 octobre 2020, à la préfecture de Katiola, le chef-lieu de la région du Hambol, en présence des parties prenantes et des autorités préfectorales.

La sensibilisation des responsables des structures islamiques d’éducation à savoir les écoles coraniques, franco-arabes ou autres, opérant dans la région du Hambol (Katiola), à se faire accompagner en vue de leur intégration dans le système éducatif formel, a été le point d’orgue de cette rencontre organisée à la préfecture de Katiola.

Au cours de rencontre d’information, d’écoute et d’échanges, des collaborateurs du Directeur régional de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle (DRENET-FP) de Katiola, Kouadio Koffi, puis du préfet de la région du Hambol, Jean-Baptiste Zamélé, ont mis en exergue les avantages et mieux, la nécessité urgente de l’intégration des structures islamiques d’éducation au système éducatif national et ce, tant pour l’apprenant que pour la communauté et le pays tout entier.

En Côte d’Ivoire en général et particulièrement dans la région du Hambol, les écoles coraniques et autres structures d’éducation islamique, majoritairement d’existence clandestine et donc illégale,  échappent au contrôle et donc à l’accompagnement des premiers responsables du système éducatif formel national, note-t-on.

Dans la même catégorie