APS MAIRIE DE DAKAR : 1, 3 MILLIARD CONSACRÉ À LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN 2018-2019 (RESPONSABLE) NAN 25 handball coaches participating in Olympic Solidarity training in Abuja-HFN Scribe NAN CBN says 1m small holder farmers accessed finance through anchor borrowers NAN Centre urges FG to Prioritise whistle-blowers protection in anti-corruption fight AIP Des hommes invités à jouer un rôle prépondérant dans la lutte contre le cancer du col de l’utérus et du sein AIP L’avancement des travaux de rénovation du CFP de Gagnoa est à 70% (Mission BADEA) AIP Agboville : près de 4 millions de francs CFA collectés pour les travaux du temple de l’église Baptiste Œuvres et Mission MAP Skhirat: La réforme du CPS de l’UA doit être guidée par des « paramètres fondamentaux » (M. Jazouli) MAP Kenya: 61 médecins en grève depuis trois semaines licenciés par le gouverneur du comté de Laikipia AIP Kandia Camara remet plus de 26 millions FCFA aux femmes de Bayota

Un candidat indépendant dit « non » au boycott des élections municipales


  18 Septembre      38        Politique (23403),

   

Songon, 18 sept (AIP)- Richard Pauwa Traoré, candidat indépendant aux élections municipales à Yopougon, dit « non » au boycott des élections municipales du 13 octobre prochain.

« Nous ne partageons pas le sentiment qui dit qu’il faut aller à un boycott de ces élections municipales tant que la CEI n’est pas recomposée parce que nous estimons que tout en exigeant la recomposition de la CEI. Au contraire, nous devons toujours prendre part au processus démocratique. Nous devons participer par ailleurs aux différentes élections parce que la politique de la chaise vide n’a jamais apporté quoique ce soit », a indiqué dimanche, Richard Traoré, candidat indépendant retenu pour les prochaines élections municipales à Yopougon, lors d’un entretien avec l’AIP.

« Je me souviens encore quand nous étions plus jeunes dans les années 90 lorsque le président Laurent Gbagbo, le père de l’opposition ivoirienne se présentait contre le Président Félix Houphouêt-Boigny, nous n’avions pas une commission électorale indépendante, c’était le ministère de l’intérieur qui organisait les élections et qui proclamait les résultats. Malgré ces conditions le président Laurent Gbagbo qui a été l’acteur majeur de l’opposition et de la démocratie en Côte d’Ivoire n’a pas hésité a participé aux élections et cela lui a permis d’être le député de Ouaragahio (ville située au nord de Gagnoa dans la région du Gôh) dans ces conditions », a t il rappelé.

Toutefois, pour lui, la révision de la CEI est « un impératif » pour garantir le jeu démocratique dans notre pays . C’est pourquoi M. Traoré souhaite que les autorités procédent à la recomposition de ladite commission pour des élections municipales et régionales plus « crédibles » si possible.

Richard Pauwa Traoré a été préalablement secrétaire national chargé de l’insertion professionnel et de l’emploi au niveau de la jeunesse de son parti l’UPCI avant de devenir aujourd’hui le secrétaire national adjoint des nouveaux adhérents, a t on appris.

Dans la même catégorie