MAP Climat: Un nouveau programme d’incubation de startups AGP Siguiri/société : Un homme de 38 ans meurt dans l’éboulement d’une carrière à Kintinian AGP OCI/UNA : Signature d’un mémorandum de coopération conjointe entre CIMCT et l’UNA AGP OCI/UNA : Signature d’un mémorandum de coopération conjointe entre CIMCT et l’UNA AGP Boké/économie : Adoption d’un budget communal de plus de 15 milliards GNF ACP Participation féminine à la gouvernance locale : une préoccupation du CONAFED ACP Faida Mwangila assurée du soutien de ses paires lors de son mandat à l’Onu femmes ACP Nécessité de développer autour du secteur minier d’autres secteurs primaire et tertiaire AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les parents d’élèves sollicités pour le respect de l’interdiction d’utilisation des téléphones portables à l’école ACP Les sociétés minières du Katanga bientôt desservies par la ligne électrique « Inga-Kolwezi »

Un code de la santé vétérinaire adopté pour protéger les populations et les animaux


  24 Novembre      18        Santé (8688),

   

Yamoussoukro, 24 nov 2020 (AIP) – Les sénateurs ivoiriens ont adopté, mardi 24 novembre 2020, à l’unanimité en commission le projet de loi portant code de la santé publique vétérinaire visant entre autres à protéger les populations contre les zoonoses et les maladies animales.

Ce nouveau dispositif légal est devenu nécessaire en Côte d’Ivoire au regard des évolutions régionales et internationales en matière d’analyse des risques sanitaires à l’issue de l’évolution des maladies animales en général et des zoonoses en particulier.

Il vient apporter des réponses à de nombreuses problématiques comme la gestion des crises sanitaires basée sur la traçabilité, l’analyse des risques sanitaires, la prise en compte du bien-être animal et la définition d’un niveau de protection acceptable pour les populations contre les zoonoses et les maladies animales

Cette loi vient combler les écarts constatés au niveau de la législation vétérinaire ivoirienne concernant notamment la santé animale, la pharmacie vétérinaire, la sécurité sanitaire des denrées animales et d’origine animale, la profession vétérinaire, le bien-être animal et la résistance antimicrobienne.

C’est au terme d’échanges entre les sénateurs et le ministre des Ressources animales et halieutiques, Moussa Dosso, que la commission des affaires sociales et culturelles a adopté à l’unanimité la loi qui fera l’objet d’un nouvel examen en plénière.

Dans la même catégorie