AIP L’administration du lycée moderne d’Issia mécontente des résultats du premier trimestre AIP Le lycée moderne de Prikro enregistre un taux de réussite de 48% au premier trimestre AIP Le secteur informel de Ferkessédougou sensibilisé sur les avantages de la loi de finance AIP Un camion de transport termine sa course dans une résidence à Dabakala INFOPRESS Ministro da Saúde reitera que director-geral da OMS visita Cabo Verde este ano APS LE RÈGLEMENT SANITAIRE INTERNATIONAL, À L’AUNE DE LA CRISE DU COVID INFORPRESS Fogo: Câmara de São Filipe prevê reactivar biblioteca municipal este ano – plano de actividades APS BBY REMPORTE 13 DES 17 COMMUNES DU DÉPARTEMENT DE LOUGA APS CAN 2021 : UN QUART DE FINALE POUR EFFACER LA MALDONNE ÉQUATO-GUINÉENNE APS MATAM : BBY MAJORITAIRE AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL ET DANS SEPT DES 10 COMMUNES

UN DÉVELOPPEUR INFORMATIQUE RAPPELLE L’IMPORTANCE DE LA DIGITALISATION


  21 Novembre      28        Entreprises (356),

   

Palmarin, 21 nov (APS) – Le développeur informatique Malick Diallo a exhorté les groupements d’intérêt économique (GIE), les coopératives et les autres acteurs économiques à se tourner davantage vers la digitalisation.

‘’Le monde a changé, et nous devons accepter ce changement. Raison pour laquelle il est impératif, pour toute entreprise, tout GIE ou toute coopérative qui veut survivre et faire des performances, de se tourner vers cet outil innovant, la digitalisation’’, leur a-t-il recommandé.

Malick Diallo participait au lancement d’un programme de digitalisation de la Grande union coopérative des agro-pasteurs, pêcheurs et artisans du Sénégal (GUC/APAD), samedi, à Palmarin, dans la région de Fatick (centre).

Si ces entités économiques (GIE, coopératives, entreprises, etc.) veulent continuer à exister, elles doivent rompre avec les ‘’vieilles habitudes’’ et ‘’bâtir un modèle économique performant, assisté par ordinateur’’.

Dans le monde des affaires, a souligné M. Diallo, les partenaires des entreprises, tout comme leurs employés, n’exécutent convenablement que les tâches contrôlées.

Dès lors, ‘’toute entreprise n’étant pas capable de contrôler ce qui est en train d’être fait pour elle en temps réel court inévitablement à sa perte’’, a-t-il dit.

Selon Malick Diallo, les entreprises, les coopératives et les GIE sont soumis à l’obligation d’avoir une plateforme digitale leur permettant de contrôler ‘’en toute quiétude’’ leur production et leur chaîne de distribution.

C’est également valable pour la gestion des ressources financières et humaines, a-t-il ajouté.

Le développeur informatique estime que la digitalisation exige ‘’du courage et de la patience, car c’est tout un processus qu’il faut assimiler pour faire face à cette montée de la complexité et de l’incertitude dans le monde actuel des affaires’’.

La digitalisation est le moyen le plus rapide, à son avis, pour rattraper les pays développés en termes de gestion et de management, la France par exemple, qui n’a digitalisé que 10 % de son économie, selon M. Diallo.

Dans la même catégorie