MAP La présidence marocaine de la Conférence générale de l’AIEA, consécration du leadership africain du Royaume (déclarations) ATOP OTI/PROGRAMME DE REPARATION DES VICTIMES DES TROUBLES SOCIOPOLITIQUES: HCRRUN ENTAME L’INDEMNISATIOIN DES VICTIMES NON-VULNERABLES DANS LE GRAND OTI ATOP KLOTO/ GESTION DE L’AIRE PROTEGEE D’AMOU-MONO : L’UAVGAP S’INSPIRE DES EXPERIENCES DE MISSAHOE ATOP LITTERATURE : L’OUVRAGE « CONSTITUTIONS ET REGIMES POLITIQUES DU TOGO DE 1960 A NOS JOURS » DU PROFESSEUR KOFFI AHADZI-NONOU RENDU PUBLIC ATOP GARANTIE UNIQUE DU TRANSIT ROUTIER INTER-ETATS DE LA CEDEAO : LES ACTEURS ECLAIRES SUR LE MECANISME ET LA PROCEDURE GNA We are not happy with your actions-Regent of Tefle Tademe condemns separatist group GNA Ghana records 1,585 road crash deaths in eight months GNA Bayport Savings and Loans records impressive half-year results GNA MTN Ghana awards scholarships to 50 students in Northern Sector GNA Young people asked to utilise family planning services

Un éléphant solitaire sème la terreur sur l’axe Yocoboué-Divo


  3 Septembre      10        Société (23095),

   

Abidjan, 03 sept 2020 (AIP)-Un éléphant solitaire portant le sobriquet de Ahmed sème la terreur sur l’axe Yocoboué-Divo (Sud-ouest, région du Lôh-Djiboua), long de 75 kilomètres, a constaté l’AIP.

Il a été aperçu, le mercredi 2 août 2020, à Djolibi, village situé dans le département Guitry, détruisant la bicyclette d’un adolescent qui se rendait dans la rizière de ses parents pour des travaux. L’adolescent a eu beaucoup de chance en abandonnant sa bicyclette pour prendre ses jambes à son coup.

Sur place, des usagers de cette voie ont indiqué que l’éléphant est devenu le maitre des lieux car s’attaquant à tout engin motorisé qu’il croiserait sur son passage.

« Il est devenu très agressif car il s’attaque aux populations. Il y a cinq jours, il a détruit entièrement un camion de transport de sacs de cacao. Hier (mardi 1er août 2020), il a détruit le véhicule d’un particulier. Retenons que l’éléphant détruit tous les engins roulants qu’il rencontre sur son passage », a indiqué Balifi Sapim, planteur dans la zone de Kouta.

Ahmed fait partie du troupeau d’éléphants déportés dans le parc national d’Azagny, dans le département de Grand-Lahou. Sorti du parc, il n’était pas à l’origine agressif. Les populations qui ont suivi ses traces reconnaissent que, dans ses randonnées dans les hameaux de Grand-Lahou, il sympathisait avec les populations qui lui donnaient à manger.

Selon Koffi René de Yocoboué, le pachyderme est devenu furieux dès l’instant où les populations ont commencé à l’agresser. « Certaines personnes lui jettent des pierres et le menacent avec des bâtons. Aujourd’hui, ce mastodonte nous empêche de nous déplacer paisiblement », a déploré cet usager.

(AIP)

rk/fmo

Dans la même catégorie