APS MACKY SALL À KAOLACK POUR LANCER LES TRAVAUX DE DRAGAGE DU PORT APS LE PNUD RÉITÈRE SON ENGAGEMENT POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’AFRIQUE MAP Présidentielle en RDC: Report de la visite de la délégation africaine de haut niveau qui devait se rendre lundi à Kinshasa (communiqué) ABP « Un milliard de francs CFA pour soutenir l’écosystème du numérique au Bénin » dixit Mme Aurélie Adam Soulé Zoumarou ABP La santé des populations préoccupe une mission médicale chinoise à Lokossa MAP Attaque dans le Nord du Mali: au moins huit Casques bleus tchadiens tués AIP Côte d’Ivoire: Environ 4 T de drogue et 23 T de divers produits prohibés incinérés à Aboisso ANP 3 Nigériens primés pour leurs projets innovants ANP Appui de la BID de plus 10 milliards FCFA à la filière riz au Niger MAP Attentat de Nairobi: la police arrête la femme et le père du kamikaze

Un festival des arts et culture abron et agni-bona se tient à Tiédjo (Tanda)


  3 Août      58        Arts plastiques (71),

   

Abidjan, 03 août (AIP)- Le « Tiédjo Festival « , édition 2017, un festival de promotion des arts et culture abron et agni–bona s’est ouvert, jeudi, à Tiédjo, une sous-préfecture située à une quinzaine de kilomètres de Tanda.
Selon le commissaire général du festival, Koffi Appoh, Tiédjo festival a pour but de promouvoir les arts, la culture et les danses traditionnelles du peuple Abron et Agni-bona de la sous-préfecture de Tiédjo afin d’assurer le développement du tourisme et la pérennisation de ses valeurs.
 » C’est simplement faire en sorte que non seulement, nos arts et cultures ne tombent pas dans les oubliettes mais aussi, au rendez-vous du donner et du recevoir, que les peuples Abron et agni bona aient quelque chose a proposer », a-t-il souligné.
Au cours de ce festival de trois jours, il s’agira d’organiser des expositions-ventes des œuvres d’art, de faire la promotion des artisans et des promoteurs culturels de la région, de réveiller et promouvoir les danses traditionnelles telles que le Tanmossi, le Makossa, le Palogo, le Naya, le Disco, l’Assanan, le Kroubi, l’Adamo.
Mais aussi montrer les caractéristiques socio-culturelles des peuples de la région de Tiédjo (habitats, artéfacts, costumes, art culinaire, instruments de musique, cosmogonie, chansons traditionnelles.
Ce festival vise également à contribuer au rayonnement et à l’animation socioculturelle de la sous-préfecture, ainsi que favoriser l’intégration en renforçant les liens d’amour, de fraternité, d’amitié et de cohésion entre tous les fils et filles de la sous-préfecture qui compte 18 villages, précise-t-on.
(AIP)
si/kkf/fmo

Dans la même catégorie