AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des semences et du matériel agricole remis aux agriculteurs du Cavally AIP Côte d’Ivoire-AIP/ CI-ENERGIES remet une broyeuse et une presse manioc aux femmes de N’Gattakro GNA President presents credentials to three new envoys GNA President tours Western North, Ashanti and Eastern regions ACAP Le Président Touadéra inaugure le laboratoire hydro-sciences Lavoisier de l’Université de Bangui ACAP Les députés approuvent avec amendements la loi modifiant et complétant certaines dispositions du code électoral MAP SM le Roi félicite le Président de la République de Guinée-Bissau à l’occasion de la fête de l’indépendance de son pays AMI Départ du Président de la République pour la Guinée Bissau AIP Le Gouvernement ivoirien adopte un plan d’action de réformes et de modernisation de l’Administration AIP Côte d’Ivoire- AIP / Les hommes de médias sensibilisés à faire la promotion des personnes en situation de handicap

UN GUIDE PRATIQUE A L’USAGE DES AUTORITES LOCALES ET AUTRES ACTEURS EN COURS DE VALIDATION A KPALIME


  27 Août      7        Société (22992),

   

Kpalimé, 27 août (ATOP) – Un atelier national de validation du guide pratique de gestion des risques de catastrophes et menaces à l’usage des autorités locales regroupe, du 26 au 28 août à Kpalimé, les acteurs clés de gestion des catastrophes ainsi que les autorités locales du pays.
Initiée par le ministère de la Sécurité et de la Protection civile à travers l’Agence Nationale de la Protection civile, cette rencontre a pour objectif de valider le document « guide pratique de gestion des risques de catastrophes et menaces à l’usage des autorités locales ». Les assises ont permis de présenter le document élaboré, de recueillir et d’intégrer les observations et de le valider.
« Le guide pratique de gestion des risques de catastrophes et menaces à l’usage des autorités locales » est un document de 48 pages comprenant douze articulations à savoir, entre autres, le profil du pays sur les aléas et les catastrophes ; les états des lieux de gestions des catastrophes et menaces ; la perception des acteurs intervenants ; les rôles et responsabilités des acteurs ; la fiche de synthèse des mesures pratiques pour la gestion des principaux aléas ; la mobilisation des ressources.
Ce guide pratique vise à contribuer au renforcement des capacités des acteurs locaux notamment les autorités locales, pour la prévention des risques de catastrophes et la gestion des situations d’urgence et de menaces. Il permettra aux autorités locales de se doter d’une stratégie claire pour mieux faire face aux risques de catastrophes et leurs dommages. Il comporte pour chaque aléa, des orientations à suivre dans les différentes phases du cycle de gestion des catastrophes notamment la prévention, la préparation, la réponse et le relèvement. Son appropriation par les autorités locales et sa mise en œuvre renforceront la résilience des communautés vulnérables et des populations face aux aléas.
Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le Général de Brigade Damehame Yark a décrit la situation des risques de catastrophe à laquelle le Togo est confronté et qui impacte négativement la vie et les moyens de subsistance de ses populations. Il a fait savoir que le pays est pratiquement exposé tous les ans à un ensemble de risques de catastrophes d’origines diverses tels que les inondations, les feux de végétations et les vents violents.

Ces calamités occasionnent quelques fois des pertes en vies humaines, des traumatismes, des perturbations de la vie socioculturelle, et d’énormes dégâts économiques compromettant ainsi le bien-être des populations et les efforts des pouvoirs publics, a-t-il précisé.
Le ministre a relevé la capacité des autorités locales à mieux prévenir et gérer localement les situations d’urgence de catastrophe pour le bien-être des populations.
Le préfet de Kloto, Assan Koku Bertin a témoigné sa gratitude au ministre de la Sécurité et de la Protection civile pour les efforts qu’il consent en portant secours aux populations dans des moments difficiles de catastrophes. « Les catastrophes, quelles que soient leur nature et leur ampleur impactent toujours négativement les populations concernées dans leur vécu de tous les jours », dit-il précisant que, la prévention et la gestion des cas de situations d’urgence, de catastrophes et de menaces, exigent la mobilisation de tous les acteurs aussi bien au niveau central que local.

Dans la même catégorie