GNA Ministry lauds NGOs for their role in curbing illegal mining in Ghana GNA UN Refugee Chief calls for solidarity in response GNA Stakeholders sensitised on referendum on local governance ABP Le CEG d’Athiémé abrite le lancement départemental de l’examen du baccalauréat dans le Mono ABP Lydie Déré Chabi Nah lance la phase écrite du Bac à Natitingou ABP 1.059 candidats affrontent les épreuves écrites du Bac session de juin 2019 au centre du CEG1-Savè AGP Coupe nationale de Guinée : 9e trophée pour Horoya face au CIK MAP Mali : une mission conjointe ONU-UE attendue à Bamako AGP Guinée-Santé : ‘’ Plus de 300 cas de violences sexuelles enregistrés de janvier à juin 2019 et 90% des victimes ont moins de 10 ans ». Dixit Pr. Hassane Bah AGP Gaoual- : Travaux de traitement des points noirs sur la nationale Gaoual-Boké

Un millier de policiers et gendarmes déployés pour sécuriser le festival de jazz de Saint-Louis (gouverneur)


   

Dakar, 11 mai -(APS) – Un millier de policiers, de gendarmes et d’agents de sécurité en civil ont été mobilisés dans le cadre de la sécurisation du 24ème Festival international de Jazz qui s’ouvre mercredi soir à Saint-Louis (nord), a annoncé Alioune Aidara Niang, gouverneur de la région.

 »Ce sont certainement plus d’un millier d’agents de la police, de la gendarmerie et d’éléments de sécurité en civil qui ont été mobilisés pour sécuriser la manifestation », a-t-il notamment déclaré à des journalistes.

Le gouverneur de la région de Saint-Louis s’exprimait au retour d’une visite des sites devant abriter les manifestations, des établissements hôteliers et sites dédiés aux foires commerciale et artisanale.

 »Il s’agissait pour nous de voir l’opérationnalité du dispositif sécuritaire mis en place sur instruction des autorités supérieures. Nous avons pu constater que la police comme la gendarmerie sont en train de déployer les hommes sur le terrain », a-t-il indiqué.

Selon lui, le dispositif sécuritaire mis en place permet de fixer des éléments de sécurité dans les lieux de la manifestation, aux alentours à l’entrée et dans les réceptifs hôteliers.

 »Tout est en train d’être mis en place. Il y aura également des éléments mobiles et d’autres en civil », a précisé M. Niang.

La gendarmerie va prendre en charge la sécurisation du fleuve avec l’utilisation de ses vedettes dans sa zone de sa compétence. L’armée va se charger de la frange atlantique avec des vedettes de la marine nationale déjà positionnées à la base navale, a-t-il précisé.

 »Il n’y a pas une menace spécifique sur Saint-Louis, mais le contexte dans lequel nous évoluons nous oblige à être dans des postures de veille et d’attention. On ne peut plus faire la sécurité comme les gens le faisaient par le passé », a fait valoir le gouverneur.

Des responsables locaux de la police, de la gendarmerie et de la Brigade nationale des sapeurs-pompiers ont participé à cette visite.

La 24ème édition du Festival international de Jazz de Saint-Louis a failli ne pas se tenir à la suite d’un arrêté préfectoral interdisant l’évènement pour des raisons liées à la non prise en charge adéquate de sa sécurisation par les organisateurs. Des concertations ouvertes aux promoteurs hôteliers de la ville ont par la suite permis de trouver une solution à ce problème.

AKS/ASG

Dans la même catégorie