MAP Le Nigeria signale 22 cas mortels de diphtérie depuis décembre 2022 MAP Nouakchott abrite fin février le Forum économique maroco-mauritanien MAP Côte d’Ivoire-Maroc : Une coopération excellente et une symbiose absolument parfaite entre les diplomaties des deux pays (diplomate) MAP Coupe Davis/Groupe Mondial II : Le Maroc affronte la Côte d’Ivoire les 4 et 5 février à Abidjan MAP Le Pape François condamne de « cruelles atrocités » en RDC « qui couvrent l’humanité de honte » ACP Kibali Gold Mine paie 1,2 milliard USD des taxes et redevances en 2022 ACP La RDC et le Congo Brazzaville pour la valorisation de leurs patrimoines touristiques ACP Classement « Transparency International » : la RDC gagne trois points dans la lutte anticorruption ACP La chine conserve la place du premier investisseur étranger en RDC ANP Niger : Une délégation de ministres Néerlandais au Cabinet du Président de la République

Un panel de l’ARTCI pour intéresser les jeunes filles aux TIC


  6 Mai      59        Education (950), Technologie (777),

   

Abidjan, 06 mai 2022 (AIP)- L’Autorité de régulation des télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire (ARTCI) a organisé, jeudi 5 mai 2022 à Abidjan, un panel animé par quatre ingénieures informatiques, à la faveur de la célébration de l’édition 2022 de la Journée internationale des jeunes filles dans les TIC, portant cette année sur le thème « Accès et sécurité ».

Les panélistes étaient la directrice générale de Simplon Côte d’Ivoire, fondatrice du groupe Banhoro services, Rahissa Banhoro, la cheffe du service des études et projets de l’ARTCI, Lagme Mel Paule Renée, l’analyste en cybersécurité de la Commission de veille, de surveillance et de lutte contre la cybercriminalité, Akissi Gnahoré Flavie et la cheffe du service ressources Internet et numérotation de l’ARTCI qui a piloté l’opération de la transition de huit à 10 chiffres des numéros de téléphones fixes et mobiles, Bessou Flore Régina.

Toutes ingénieures, leurs auditrices, plus de 100 jeunes filles issues de collèges publics et privés se sont instruites et enrichies de leurs expériences de formation, managériales et parcours professionnels qui en font des exemples et modèles à suivre.

« J’ai hâte de voir nos filles devenir des leaders, des créatrices et des innovatrices en matière de technologie et pas seulement des utilisatrices afin qu’elles profitent également des opportunités », les a encouragées la directrice des activités postales de l’ARTCI, Adou Joséphine, qui représentait le directeur général.

Elle leur a rappelé qu’elles sont « la prochaine génération de leaders » dans tous les domaines où leur génie féminin les appelle, pour profiter et faire d’une réalité tous les avantages que leur offrent les TIC.

Pour ce faire, elles doivent vaincre les a priori et stéréotypes basés sur le genre, selon lesquels certains secteurs ne leur seraient pas appropriés, inhibant leur volonté, réduisant leur univers à un moment de leur vie où « l’imagination et les aspirations devraient être sans limites ».

Des considérations démenties par l’ARTI dont les services comptent plus de 40% de femmes dont des informaticiennes, analystes sécurité, webmasters, community managers mais aussi des non-techniciennes qui utilisent les TIC en comptabilité, assistance de direction, juristes, chargées d’études, auditrices. Sans compter, celles qui, comme Bessou Flore Régina, représente l’institution à l’international, au poste de directrice de la coopération internationale.

Lancées en 2011 par l’Union internationale des télécommunications (UIT), les Journées internationales des jeunes filles dans les TIC ont enregistré, depuis lors, plus de 377 000 filles dans 11 400 célébrations dans 171 pays, selon les statistiques de l’UIT. La Côte d’Ivoire y participe depuis 2015, mais a dérogé en 2020 et 2021 pour cause de la pandémie du Coronavirus.

Toutefois, la dernière étude sur la Mesure de la société de l’information, menée en 2019, révèle que par rapport aux hommes, les femmes utilisent l’ordinateur à hauteur de 52% dans 4,7 millions de foyers sur un total de 7,1 millions de personnes. Même si sur 7,9 d’individus de ce même échantillonnage, qui utilisent l’Internet, elles occupent une proportion de 48 %.

Pour l’UIT, le thème de cette année vise à sensibiliser sur l’urgence de la facilitation de l’accès et la protection des utilisateurs, l’usage par les filles et femmes des TIC dans leurs études, leur travail et leur vie pour un monde « meilleur, plus sûr et connecté », selon les propos de la Représente-résidente.

Dans la même catégorie