GNA Hungary University opens recruitment agency in Ghana GNA President Akufo-Addo opens 59th ECOWAS Ordinary Summit in Accra today AMI L’élection de la Mauritanie membre de la FAO représentant du Groupe africain reflète les efforts du pays dans le domaine agricole APS UN PROGRAMME CIBLE 5000 JEUNES SORTIS DU SYSTÈME SCOLAIRE APS LE DIALOGUE ENTRE LES JUGES NATIONAUX ET COMMUNAUTAIRES PASSÉ À LA LOUPE APS ACCÈS DES FEMMES À LA JUSTICE : UN RESPONSABLE DE L’AJS PRÉCONISE UN CADRE DE CONCERTATION APS DIOURBEL : VERS LA RÉALISATION D’UNE HUILERIE À TOCKY GARE AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le projet de digitalisation de la collecte des taxes municipales de la ville de Bouaké officiellement lancé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un projet sur l’auto-emploi des handicapés présenté aux responsables des organisations AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le Premier ministre fait ses civilités au nouveau Cheick Ousmane Diakité

UN PLAN D’INVESTISSEMENTS ET DE RÉFORMES AU MENU D’UN ATELIER DE PARTAGE


  20 Octobre      16        Economie (12327),

   

Dakar, 20 Oct (APS) – Un système de santé résilient et pérenne avec la mise aux normes des infrastructures et des équipements, l’amélioration de l’offre de services et la disponibilité du personnel : tels sont les objectifs du plan d’investissements et de réformes couvrant la période 2020-2024 élaboré par les services du ministère de la Santé et de l’Action sociale.

’’C’est une commande très importante du chef de l’Etat avec ce plan pour rendre le système de santé plus robuste du point de vue de son offre en améliorant ses infrastructures et ses équipements’’, a expliqué le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, mardi, à l’ouverture de la rencontre de validation du plan avec les partenaires techniques et financiers du Sénégal.

La réunion s’inscrit dans un processus devant aboutir à la validation du plan d’investissements et de réformes pour un système de santé résilient et pérenne.

Pour le ministre, le plan d’investissement doit être adossé à des réformes et de performances. ‘’C’est dans ce cadre que cette rencontre de validation du plan quinquennal avec les partenaires techniques et financiers a été organisée pour discuter de tous les éléments qui structurent la réforme’’, a-t-il précisé.

Il a souhaité que la rencontre soit un moment de partage de dialogue mais aussi de propositions en vue d’enrichir la forme et le contenu du plan.

L’ensemble des aspects, aussi bien des équipements que des infrastructures, du cadre institutionnel, de la gouvernance hospitalière, seront convoqués pour avoir un plan d’investissements et de réformes pour un système de santé pérenne et résilient, a souligné le ministre.

’’L’investissement se fait par la mobilisation des ressources certes, mais elle est mise en œuvre par de la ressource humaine dans un cadre institutionnel et juridique adapté’’, a t –il ajouté.

Par rapport aux médicaments, tirant les leçons de la pandémie de Covid-19, Diouf Sarr a relevé qu’il y a ’’lieu d’apporter des réformes pour permettre à la pharmacie nationale d’approvisionnement d’avoir plus de flexibilité et de rapidité dans son système d’approvisionnement’’.

Pour le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération Hamadou Hott, venu co-présider la rencontre, ’’c’est un exercice participatif duquel sortiront des réformes phares pour améliorer le secteur de la santé et avoir des résultats au-delà de nos espérances’’.

La santé joue un rôle important dans le Plan d’investissement prioritaire et tous les partenaires ont confirmé leurs engagements de soutenir ce secteur vital de l’économie, a-t-il assuré.

’’Les réformes permettront d’attirer plus d’investissements privés dans ce secteur aussi bien les établissements de santé privés, les infrastructures publiques, mais aussi les médicaments pour assurer la souveraineté pharmaceutique’’, a dit Hott.

Après les Partenaires techniques et financiers, le plan sera partagé avec les partenaires sociaux et d’autres acteurs impliqués dans la conduite de la politique de santé.

L’objectif est de se retrouver par la suite dans le cadre d’un Conseil présidentiel de validation du plan final à mettre en œuvre pour les cinq prochaines années.

Dans la même catégorie