APS PRIX FAAPA 2021 : L’AIP ET L’AGP COURONNÉES APS LE SALON ‘’MADE IN SÉNÉGAL’’, UN ESPACE ‘’MARKETING’’ POUR LES PRODUITS SÉNÉGALAIS, SELON SA PROMOTRICE APS LA CAF APPROUVE LE MONDIAL TOUS LES DEUX ANS ET LA SUPER LIGUE FERMÉE APS FIDAK : AMINATA ASSOME DIATTA SATISFAITE DU NIVEAU D’AVANCEMENT DES CHANTIERS DU CICES APS DÉMARRAGE DE LA 2ÈME ÉDITION DU GRAND CARNAVAL DE DAKAR APS LE JARAAF AUTORISÉ À RECEVOIR AU STADE IBA-MAR-DIOP APS UN INGÉNIEUR SOULIGNE L’IMPORTANCE DES DONNÉES DANS LA SOUVERAINETÉ NUMÉRIQUE APS KOLDA : MISE EN GARDE DU MÉDECIN-CHEF CONTRE L’AUTOMÉDICATION APS LANCEMENT D’UNE ÉTUDE DE VULNÉRABILITÉ AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES DANS LA RÉGION DE KAFFRINE APS LOUGA : LES ÉLEVEURS VEULENT UNE SOLUTION AUX DIFFICULTÉS DE LEUR SECTEUR

Un praticien liste les défis de la chirurgie moderne


  5 Juillet      57        Santé (12173), Société (36949),

   

Dakar, 4 juil (APS) – Relever les défis de la chirurgie passe par la disponibilité des produits et des plateaux techniques nécessaires dans les interventions d’urgence afin d’éviter les pertes en vie humaine, a soutenu mercredi, le professeur Abdoulaye Samb, assesseur du doyen de la Faculté de médecine, de pharmacie et d’odontologie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).

 »Le défi aujourd’hui pour la chirurgie est d’avoir une disponibilité des produits et des plateaux techniques lors des interventions d’urgence pour éviter les pertes en vie humaine », a-t-il notamment indiqué.

Il intervenait à l’ouverture de la 32ème édition des Journées annuelles de chirurgie organisées à la Faculté de médecine, de pharmacie et d’odontologie de l’UCAD.

Il est donc nécessaire d’améliorer la qualité de la formation pour une meilleure prise en charge de la santé des populations tout en ayant une bonne organisation dans nos structures médicales dans la prise en charge des urgences, a préconisé M. Samb.

Les traumatismes liés aux urgences, aux tumeurs font partie des sujets développés au cours de ces journées qui permettront également de traiter les thèmes de l’innovation et de la pédagogie en chirurgie, a-t-on appris sur place.

 »La rencontre permet de faire le point sur les techniques utilisées en chirurgie mais surtout de parler des innovations apportées dans le secteur  » a ainsi expliqué le professeur Samb

 »La pathologie la plus fréquente en chirurgie est la pathologie herniaire. Elle touche toutes les couches de la population, jeune comme adulte », a souligné le professeur Mamadou Cissé président du comité scientifique de la manifestation.

 »La bonne nouvelle est qu’aujourd’hui on a plus besoin d’ouvrir l’organe pour intervenir. Il suffit de faire des prothèses et agir de l’extérieur de l’organisme », a-t-il par exemple fait savoir.

Selon lui, cette forme d »intervention est une forme d’innovation durable, contrairement à la vieille méthode qui se détériorait au fil du temps.

La manifestation qui constitue en même temps les 3èmes Journées conjointes des Départements de chirurgie du Sénégal doit s’achever jeudi. Elle sera rythmée par des communications d’experts locaux et internationaux sur les thèmes choisis.

ED/AKS/OID

Dans la même catégorie