ANG Estudo revela que desnutrição contribui para a morte de 45 % de crianças menores de cinco anos ANG “Património Cultural do país exige uma requalificação ambiciosa”, diz a Secretária de Estado do Turismo e Artesanato ANG Lisboa quer “o nível máximo” com Bissau GNA Maj Mahama- Police did not rely solely on the video-Witness GNA Special Educators admits to low knowledge on cerebral palsy GNA Administrators urged to end “we are working on it” syndrome AIB Eau, Energie et Economie : L’Allemagne soutient le Burkina Faso avec 26 milliard de FCFA AGP Arrestation de deux passagers pour détention de faux passeports AIB Burkina: Vers l’instauration  d’un système efficace de protection des personnes vulnérables ANGOP Un message du Président angolais remis à son homologue chinois

Un programme d’amélioration de l’environnement des affaires mis en place par la CEDEAO


Abidjan, 18 Juin (AIP) – Un atelier régional pour le lancement du nouveau programme d’amélioration de l’environnement des affaires et des investissements dans les Etats membres de la communauté économique des Etats d’Afrique de l’ouest (CEDEAO) s’est ouvert, jeudi, à Dakar au Sénégal.

Le programme d’amélioration de l’environnement des affaires et des investissements dans les Etats membres de la CEDEAO vise à promouvoir la compétitivité du secteur privé, à améliorer le cadre régional de politique d’investissement et à renforcer l’intégration régionale, indique un communiqué de la banque mondiale transmis, jeudi, à l’AIP.

Ce programme initié conjointement par la direction du secteur privé de la CEDEAO et l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), est financé par l’Union Européenne et mis en œuvre par le groupe de la Banque mondiale.

Durant deux jours, l’atelier réunira plus de 50 participants des secteurs publics et privés des 15 Etats membres de la CEDEAO. Une plateforme de dialogue public-privé sera créée, afin d’identifier les principaux facteurs limitant les investissements dans la sous-région, de faciliter les politiques d’investissement et de renforcer l’intégration régionale.

« La CEDEAO s’engage à mettre en œuvre les programmes qui facilitent l’intégration régionale et qui permettent au secteur privé et aux populations d’Afrique de l’ouest d’en bénéficier », a déclaré le président de la Commission de la CEDEAO, M. Kadré Désiré Ouedraogo.

L’atelier permettra d’établir un agenda de réforme des politiques d’investissement pour chaque Etat membre. Cet agenda contribuera à favoriser les investissements transfrontaliers et l’intégration régionale conformément au cadre de politique d’investissement de la CEDEAO.

Les réformes viseront principalement les règlementations liées aux investissements ainsi que les incitations à l’investissement, afin de réduire les incertitudes des investisseurs, de permettre aux gouvernements d’attirer davantage d’investisseurs dans leurs pays et d’accroitre le flux d’investissement dans la région.

« A l’heure où l’Afrique sub-saharienne envisage de créer une zone de libre-échange à l’échelle continentale, les états d’Afrique de l’ouest disposent d’un potentiel énorme pour renforcer leur compétitivité et accroître les flux d’échanges et d’investissement qui peuvent engendrer la croissance, réduire la pauvreté et créer des emplois dans la région », a souligné la directrice du département commerce et compétitivité du groupe de la Banque mondiale, Cecile Fruman.

Le projet d’amélioration de l’environnement des affaires et des investissements, lancé en novembre 2014 est un programme d’une durée de quatre ans. Il vise à répondre aux inadéquations des politiques d’investissement qui limitent l’investissement du secteur privé dans la région.

(AIP)

kkf/akn/ask

Dans la même catégorie