AIP Des élèves formés sur la problématique du changement climatique à San Pedro AIP Le ministère de la Santé échange avec une ONG nigériane pour l’éradication totale de la poliomyélite AIP Les populations de Sikensi invitées à s’approprier les droits de l’homme AIP Une journée sportive et sociale prévue samedi à Cocody APS LIGUE 1 : US GORÉE-CASA, PARMI LES AFFICHES-PHARES DE LA 23E JOURNÉE APS NATATION : LES CHAMPIONNATS DE LA ZONE 2 AFRICAINE, À PARTIR DU 27 MAI, À DAKAR APS NAPLES NE VEUT PAS LÂCHER KALIDOU KOULIBALY APS LA 4E ÉDITION DE L’AFRICAN ART BOOK FAIR COÏNCIDE AVEC LE DAK’ART Inforpress Presidente da Assembleia Municipal diz que Praia carece de melhor saneamento, saúde e segurança Inforpress ENTREVISTA: Hilar promete novo álbum brevemente tendo amor como pano de fundo

Un programme de formation sur la sûreté des navires et des installations portuaires lancé à Abidjan


  26 Janvier      47        Société (38903),

   

Abidjan, 25 jan 2022 (AIP)- Un programme de formation executé par l’Institut de sécurite maritime interregional (ISMI) sur les prescriptions du Code international pour la sûreté des navires et des installations portuaires (Code ISPS) a été lancé lundi 24 janvier 2022, au cours d’une cérémonie au Port autonome d’Abidjan.

Selon le directeur de l’ISMI, le lieutenant-colonel Abé Aké Lazare, ces sesions de formation qui vont se tenir jusqu’en décembre s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre du projet WeCAPS, financé par l’Union Européenne (l’UE) et pilotée par « Expertise France» . Il vise à renforcer la protection des ports d’Afrique de l’Ouest et Centrale contre les risques tant en termes de sécurité que de sûreté.

Représentant le projet WeCAPS, Hervé Basset a précisé que ce programme suivi part sept pays africains a été mis en place à la demande des États pour renforcer le partenariat entre l’Union Européenne et les ports d’Afrique Centrale et de l’Ouest afin de sécuriser de la meilleure manière, les échanges qui ont lieu à travers ces ports.

Le chef d’équipe à la délégation de l’Union Européenne, Hadrien Maillard, a soutenu que le projet vise à renforcer les liens entre l’UE et la Côte d’Ivoire à travers la formation et la sécurisation des Ports d’Abidjan et de San Pedro en vue de participer à la croissance économique de la Côte d’Ivoire.

Le secrétariat permanent chargé de l’action de l’État en Mer, représenté par Lt-colonel Kouadio Aké Josée Nicole, a indiqué que les questions de sécurité et de sûreté portuaires figurent au nombre des priorités du gouvernement ivoirien qui a mis en place un cadre réglementaire régissant la sûreté portuaire en application du code ISPS en vue de faire du Port d’Abidjan, poumon de l’économie ivoirienne, un port de transbordement.

Ces sessions de formation ont démarré avec 25 auditeurs qui, durant cinq jours, vont bénéficier d’une formation théorique et pratique en vue de maitriser ce code ISPS. Ce code se présente comme un véritable dispositif de prévention des actes illicites tels que la piraterie, le terrorisme, les trafics illicites (contrebandes d’armes, stupéfiants, sabotage, vol de marchandises, prise d’otage, immigration clandestine, etc).

Pour le Colonel Karim Coulibaly, directeur général de l’Académie régionale des sciences et techniques de la Mer, en matière de sûreté portuaire, le code ISPS est un instrument important que doivent maîtriser tous les acteurs agissant sur la plateforme portuaire.

« Certes, les ports se développent, se modernisent, mais cet élan doit se faire concomitamment avec la sûreté », a-t-il soutenu.

Dans la même catégorie