ANG Lisboa quer “o nível máximo” com Bissau GNA Maj Mahama- Police did not rely solely on the video-Witness GNA Special Educators admits to low knowledge on cerebral palsy GNA Administrators urged to end “we are working on it” syndrome AIB Eau, Energie et Economie : L’Allemagne soutient le Burkina Faso avec 26 milliard de FCFA AGP Arrestation de deux passagers pour détention de faux passeports AIB Burkina: Vers l’instauration  d’un système efficace de protection des personnes vulnérables ANGOP Un message du Président angolais remis à son homologue chinois ANGOP BNA soutient la création d’incubateurs d’entreprises ANGOP Angola : Remise officielle d’un navire de recherches scientifiques

UN PROJET DE REVALORISATION DES DANSES TRADITIONNELLES DE LA REGION CENTRALE LANCE


  16 Juillet      34        Arts & Cultures (2599), Musique (498),

   

Lomé,16 juil. (ATOP) – L’Association « Point d’Impact Culturel » (PIC) a lancé le mercredi 15 juillet à Sokodé, son projet intitulé « Revalorisation des danses traditionnelles du Centre du Togo ».

Ce projet financé par le Fonds d’Aide à la Culture (FAC) sur six mois consiste à faire l’inventaire des danses traditionnelles exécutées dans la région Centrale et des instruments de musique utilisés.
Le projet va ainsi permettre à l’association « PIC » de disposer d’une base de données des personnes ressources des danses traditionnelles de la région Centrale, d’initier 30 jeunes des deux sexes à au moins 10 danses traditionnelles qui constitueront un club de jeunes dénommé « Grenier traditionnel des valeurs ».
L’objectif du projet est de contribuer à la revalorisation de la culture de la région centrale à travers les danses traditionnelles en vue de sa pérennisation.
Le secrétaire général de l’association, Atcham Kossi Téléba a indiqué que la danse constitue un facteur d’union et de cohésion entre les peuples, une source de défoulement psychologique et d’équilibre mentale pour le pratiquant. Selon lui, son association vient en appui aux autorités du pays qui œuvrent pour la sauvegarde des valeurs traditionnelles.
Le conseiller culturel à la direction régionale du Centre de la culture, Alizim Badoualou Karka et le préfet de Tchaoudjo, Tchémi Tchambi Tchapkro ont remercié les autorités pour l’initiative du FAC qui permettra de revaloriser les danses traditionnelles de la région Centrale. Selon eux, la réalisation de ce projet aidera les jeunes artistes à mieux se connaître, à s’accepter et à développer le mieux-vivre dans la fraternité.
ATOP/TK/BA

Dans la même catégorie