ANP Niger : 8.158 candidats affrontent les épreuves pratiques de l’examen du certificat de qualification professionnelle, session 2022 ACP Le Président Félix Tshisekedi lance les travaux de désenclavement du quartier camp Luka à Ngaliem APS A KAFFRINE, L’ETAT APPUIE DES ÉLEVEURS DONT LES BÊTES ONT ÉTÉ INTOXIQUÉES APS LAURENCE GAVRON SUR UN PROJET DE FILM CONSACRÉ À ALIOUNE DIOP, FONDATEUR DE PRÉSENCE AFRICAINE AIP Côte d’Ivoire/Gaou productions promeut la cohésion sociale à San Pedro à travers un cross populaire GNA Akatsi South MCE assists schools with furniture GNA Local production is solution to Ghana’s inflationary pressures AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le Lycée municipal de Sikensi doté d’une bibliothèque AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le maire de Tengrela offre une « grande nuit du rire » à ses populations AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Sinfra, une zone propice à la production de riz

Un séminaire ouvert à Abidjan pour identifier les vulnérabilités en Afrique de l’Ouest


  23 Novembre      82        Développement durable (402),

   

Abidjan, 22 nov 2021 (AIP) – La ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba, a procédé lundi 22 novembre 2021 à l’Université Internationale de Côte d’Ivoire, à l’ouverture du séminaire de formation sur le thème « Identifier et mesurer les vulnérabilités de l’Afrique de l’Ouest en vue de réponses opérationnelles », dans le but réduire les vulnérabilités et les inégalités en Afrique de l’Ouest.

Ce séminaire est « une nouvelle opportunité pour marquer un temps d’arrêt, pour jeter un regard critique sur les fondements de nos économies et de questionner des moyens d’adresser durablement les problématiques de vulnérabilité de résiliences et de lutte contre la pauvreté et le bien-être des populations », a affirmé la ministre.

Pour elle, l’engament des politiques pour la réduction des vulnérabilités et des inégalités sociales est une composante essentielle du projet de société de « Côte d’Ivoire solidaire » prônée par le Président Alassane Ouattara.
Aussi, la ministre du Plan a souligné que malgré une croissance économique élevée depuis 2000, l’augmentation rapide de la population, les conséquences de la pandémie à coronavirus, les nouvelles vulnérabilités sécuritaires, sanitaires, environnementales et les inégalités dans la distribution des richesses constituent un frein au développement économique inclusif.

« Une inflexion des politiques publiques s’avère nécessaire pour accélérer la transformation structurelle et renforcer la résilience des économies, de cibler et adresser les vulnérabilités et définir les politiques redistributives des populations les plus vulnérables », a indiqué Nialé Kaba.

Ce séminaire qui se tient sur quatre jours porte notamment sur les enjeux de la prise en compte de la vulnérabilité dans ses différentes dimensions en Afrique de l’Ouest, la vulnérabilité au changement climatique en Afrique de l’Ouest, la vulnérabilité sociétale et la résilience en Afrique de l’Ouest.

Placé sous le patronage du ministère du Plan et du Développement, du ministère de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique et du ministère de la Fonction publique et de la Modernisation de l’Administration, ce séminaire est organisé avec le concours de l’Agence française de développement (AFD), de l’Institut des hautes études du développement durable (IHEDD), en partenariat avec l’Université internationale de Côte d’Ivoire (UICI), la Cellule d’analyse des politiques économiques du CIRES (CAPEC) et l’Ecole nationale d’administration (ENA) de la République de Côte d’Ivoire.

Les participants à la formation sont des experts sur la question de vulnérabilité, des hauts représentants des administrations des pays d’Afrique de l’Ouest ainsi que les partenaires bilatéraux et multilatéraux du développement et les étudiants de l’Université internationale de Côte d’Ivoire.

Dans la même catégorie