GNA Jasikan NCCE holds Inter-Party debate for Parliamentary Candidates GNA Akatsi South Youth Parliament inaugurated- Speaker calls for peace GNA Western North Region to commence COVID-19 testing at Sefwi-Waiwso government hospital. GNA PNC will punish corrupt government officials-PNC Running Mate GNA Twenty-four candidates vie for Parliamentary Seats in Oti Region GNA Election materials are set for general polls – E.C. GNA Pensplusbytes rolls out “All Media Tracking Centre (AMTC)” GNA Let’s change narrative of disability situation in Ghana – NCPD GNA Curfew hours renewed on Alavanyo, Nkonya townships GNA E.C trains persons with Disability on Elections

UN SÉMINAIRE SUR LA SÉCURITÉ ET L’‘’EXTRÉMISME VIOLENT’’ AU SAHEL’’, À DAKAR


  4 Novembre      12        Politique (13301),

   

Dakar, 4 nov (APS) – Le think tank Afrikajom Center, du Sénégalais Alioune Tine, va organiser un séminaire international, jeudi et vendredi, à Dakar, sur le thème : ‘’Réflexion sur la revue sécuritaire : Etat de droit et extrémisme violent au Sahel’’.

Selon un communiqué reçu à l’APS, la Fondation Konrad-Adenauer, l’‘’Open Society Initiative for West Africa (OSIWA)’’, et le Fonds des Nations unies pour la population prennent part à l’organisation de cette rencontre qui va s’ouvrir jeudi à 9 heures, au King Fahd Palace.

ONU Femmes, l’entité des Nations unies chargée de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes, va y participer.

‘’L’objectif de cette rencontre est de contribuer à la paix et à la sécurité au Sahel, par la réflexion et des propositions concrètes sur les alternatives à l’usage exclusif des armes’’, affirme le communiqué.

Les participants vont ‘’réfléchir à une stratégie globale, holistique, inclusive et coordonnée de la paix, du développement et de la gouvernance au Sahel’’.

Des universitaires, des spécialistes de la sécurité, des droits de l’homme et de gouvernance, de la sécurité et de la paix, des chefs traditionnels et de hauts responsables d’institutions nationales, régionales et internationales prendront part au séminaire.

Les experts vont, à la fin des travaux, élaborer un plan de plaidoyer pour la paix et la sécurité au Sahel, et proposer des alternatives aux failles et aux impasses de la stratégie sécuritaire dans cette partie de l’Afrique, ajoute le communiqué.

Dans la même catégorie