ABP Plus d’un million de francs CFA offerts pour la réalisation d’un ouvrage de franchissement dans la ville de Djougou ABP Le Mouvement « le Réveil » réitère son soutien au PAG de Patrice Talon ABP Les enfants de zéro à quatorze ans du Couffo bientôt vaccinés contre la rougeole et la rubéole MAP Le Groupe BMCE Bank Of Africa lance officiellement sa nouvelle filiale OGS AGP Gabon: L’US approuve la reconduction de Moukagni Iwangou au gouvernement AIP Côte d’Ivoire / Des ouvrages scolaires offerts au collège moderne de Dembasso AIP Côte d’Ivoire/ Les résultats du championnat national de volleyball AIP Côte d’Ivoire/ Des paysans veulent réduire les feux de brousse à Oumé ATOP LA JEUNE CHAMBRE INTERNATIONALE /SECTION TOGO A EFFECTUE SA RENTREE SOLENNELLE ATOP APPUI AUX FEMMES ENTREPRENEURES AFRICAINES : LE PROJET « PLATEFORME 50 MILLIONS DE FEMMES AFRICAINES ONT LA PAROLE » LANCE

Un sénégalais à la tête du premier centre d’IA de Google en Afrique


  21 Juin      31        Science (527), Téchnologie (882),

   

Dakar, 21 juin (APS) – Google a choisi l’ingénieur informaticien sénégalais Moustapha Cissé pour diriger son premier centre de recherche en intelligence artificielle (IA) dédié à l’Afrique, annonce BBC Afrique.

Le centre que va diriger M. Cissé est basé à Accra, la capitale du Ghana.

L’ingénieur informaticien sénégalais est diplômé (maths et physique) de l’Université Gaston-Berger de Saint-Louis (Sénégal) et de l’Université Pierre et Marie-Curie (France), où il a obtenu en 2014 un doctorat en informatique.

Selon le site Internet de BBC Afrique, Moustapha Cissé travaillait depuis 2016 à « Facebook Artificial Intelligence Research », le centre de recherche que le réseau social a dédié à l’intelligence artificielle.

Il a rejoint cette année la société américaine de services technologiques Google. Sa nomination est confirmée par d’autres médias, dont le site Internet de La Tribune Afrique, qui annonce que Moustapha Cissé va collaborer avec le célèbre scientifique et ingénieur informaticien américain Jeff Dean, associé principal chez Google AI.

« Nous sommes ravis de conjuguer notre intérêt pour la recherche sur l’IA et l’apprentissage automatique, avec notre expérience personnelle en Afrique. Nous voulons ainsi repousser les limites de l’IA et contribuer à relever des défis dans des domaines tels que la santé, l’agriculture et l’éducation », écrivent l’ingénieur sénégalais et con collègue.

Ils s’engagent, dans un communiqué relayé par La Tribune Afrique, à « travailler en collaboration avec les universités et les centres de recherche locaux, ainsi qu’avec les décideurs, sur les applications possibles de l’IA en Afrique ».

Accra est la 11e ville du monde à accueillir un centre de recherche en IA de Google, après San Franciso, Paris, Zurich, Tokyo, Beijing, Montréal, Toronto, Seattle, Boston, Tel-Aviv et New York.
ESF/BK

6

Dans la même catégorie