AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : Une campagne sous le signe de la solidarité pour le candidat RHDP de Divo commune AIP Côte-d’Ivoire-AIP/ Une mission de paix du ministère de l’Intérieur à Bongouanou AIP Côte d’Ivoire-AI/ Législatives 2021: Bictogo lance la campagne des candidats RHDP de Bouaké GNA Auto electrician jailed for stealing GNA Managers of PWDs debunk alleged misappropriation of funds GNA Bibiani MCE distributes PPEs to traders AIP Côte d’Ivoire- AIP/ Législative 2021 : Le député sortant relève la nécessité pour le RHDP de conserver le poste de Ouragahio AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les comités de veille de la cohésion sociale proposent un pacte de non-agression entre communautés du Gôh AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: La candidate de EDS appelle à un vote utile à Aboisso sous-préfecture AIP Côte d’Ivoire AIP/ Législatives 2021: La liste RHDP de Grand-Bassam officiellement présentée aux populations

UN TAUX DE CROISSANCE DE 5.2% ATTENDU EN 2021 (OFFICIEL)


  28 Janvier      21        Economie (11200),

   

Dakar, 28 janv (APS) – Un taux de croissance 5.2% en 2021 grâce au plan de relance de l’économie impulsé notamment à travers le Plan d’Action prioritaire Ajusté et Accéléré (PAPAA), a annoncé le Secrétaire général du ministère des Finances, Abdoulaye Samb.

’’Le PAPAA résolument orienté vers la construction d’un modèle de développement endogène mettra en œuvre des réformes et des investissements massifs notamment dans les secteurs sociaux comme l’Agriculture la pêche l’élevage, l’habitat, le numérique et l’industrie accompagné d’une amélioration notable des indicateurs de développement en vue réaliser un taux de croissance moyen de 8.7% sur la période 2021-2023’’, a-t-il dit.

Abdoulaye Samb présidait, jeudi, l’ouverture de la Journée annuelle de diffusion de la balance de paiements et des comptes extérieurs du Sénégal organisée par l’Agence nationale de BCEAO en mode virtuelle.

’’Ces réformes et l’entrée prochaine du Sénégal dans le cercle des pays producteurs d’hydrocarbures devront assurément donner au fil des années un profil à la balance des paiements du pays des indicateurs macro-économiques en nette amélioration’’, a-t –il assuré.

Au Sénégal, a-t-il dit, la pandémie de Covid-19 a rompu le rythme de la croissance moyenne de l’économie de l’ordre de 6% relevée sur la période 2014-2019.

Pour résister à la crise, le gouvernement s’est fixé comme objectif de préserver et renforcer les atouts du pays.

Il est attendu à compter de l’année 2023, selon le Secrétaire général, ’’un infléchissement du compte des transactions courantes d’abord vers la cible communautaire de 5% du PIB puis vers un équilibre à long terme’’.

Examinant les caractéristiques des comptes extérieurs au titre de l’année 2019, le Dirceteur national de la BCEAO a fait état dans son allocution ‘’d’un déficit courant persistant à 8% du PIB’’.

Mais pour Abdoulaye Sam, il convient de noter en dépit de ce déficit, ‘’la capacité du Sénégal à continuer l’épargne internationale qui s’est traduite par un excédent de 146.5 milliards du solde global de a balance des paiements’’.

’’Pour assurer un équilibre à long terme du solde de la balance de paiements courant, le défi majeur du Sénégal réside dans l’atténuation du déficit de la balance commerciale évaluée à 12.2% du PIB en 2019 compte 14.6% en 2018’’, a-t –il souligné.

Pour le Secrétaire général du ministère des finances, ‘’ce déficit est principalement tiré par le poids des importations de produits pétroliers, alimentaires ainsi que de biens d’équipements et de produits pharmaceutiques malgré les progrès enregistrés en matière d’exportations’’.

La dynamique des exportations de biens reste imprimée par la bonne tenue des expéditions minières, or non monétaire mais principalement par le zircon et le titane ainsi que la vente à l’extérieur de produits halieutiques, pétroliers, horticoles et d’acide phosphorique, a-t –il ajouté.

La Journée de diffusion des comptes extérieurs en mode virtuelle qui a réuni près de 80 participants constitue un moment d’échanges sur le résultat des comptes extérieurs du Sénégal.

Cette 13ème édition est consacrée à la diffusion des données de l’année 2019 mais aussi à la présentation des données provisoires des comptes extérieurs de l’année 2020.

Des informations essentielles pour les opérateurs économiques, les partenaires financiers, les investisseurs internationaux dans le cadre de l’évaluation de la dynamique économique interne, selon la Bceao, chargée de la diffusion dans les Etats membres.

Outil d’aide à la décision, la balance des paiements revêt une grande importance pour les décideurs de la politique économique et monétaire dans un contexte marquée par la mondialisation des échanges et une interdépendance accrue des économies.

Dans la même catégorie