ANP Ouverture à Paris de la 2ème Table Ronde des bailleurs et des partenaires au développement du Niger AMI Colloque à Nouakchott sur les relations Mauritano-Emiraties AMI La Première Dame: Nous devons être fiers de la proximité des services des personnes handicapées et de la mobilisation de ressources de l’Etat dans leur intérêt APS Les Lions peuvent être fiers de leur parcours ,selon Kalidou Koulibaly APS Oumar Pène reçoit le ‘’Prix de l’Excellence’’ de la CEDEAO pour son ‘’engagement’’ APS Plus de 250 milliards de francs CFA alloués au Développement communautaire et à la Solidarité nationale ANP Table ronde de Paris de financement du PDES : Le Niger compte mobiliser plus 10.670 milliards FCFA ANP Le Niger mobilise ses partenaires pour le financement du PDES AIP Un terrain de sport rénové et équipé mis à la disposition de l’orphelinat de Grand-Bassam AIP Point de la situation de la COVID-19 : un seul cas enregistré le 4 décembre 2022

Un terrain d’entente a été trouvé entre les élèves grévistes à lérot et les autorités éducatives


  31 Octobre      36        Education (6531),

   

Siguiri, 31 oct. (AGP)- Toujours dans le souci d’apaiser la situation, une réunion s’est tenue 30 octobre 2021, à Siguirini, préfecture de Siguiri a permis de trouver un terrain d’entente entre les autorités éducatives et les élèves de la 12ème et terminale.
Selon le chef section pédagogique de la Direction Préfectorale de l’Éducation (DPE) de Siguiri, Mamoudou Keita, il a été décidé de maintenir la 12ème et la terminale à Lérot mais vu le nombre de groupes pédagogiques il faudra nécessairement 26 professeurs pour dispenser les cours et parmi eux il y a que 11 enseignants titulaires et la communauté s’est engagée à prendre en charge les 15 enseignants contractuels.
Cette décision a été vivement saluée par les élèves et leurs parents qui ont remercié la délégation qui était partie débattre la situation à Siguiri.
Depuis plus de 72 heures les activités étaient paralysées à Léro un district relevant de la commune rurale de Siguirini à cause des manifestations des élèves qui protestaient pour le maintien des classes de la 12ème année et de la terminale dans le nouveau local R + 2 récemment construit par la Société Minière de Dinguiraye (SMD).
Pour la petite histoire lors de l’inauguration de cette concession scolaire, il avait été décidé de commencer le lycée cette année à partir de la 11ème année. Mais cette décision n’a été acceptée par les autres lycéens qui avaient l’habitude d’emprunter les bus de la société pour aller suivre les cours à Siguirini.
Vu l’ampleur et la tournure des événements, le directeur préfectoral de l’éducation par intérim, Issa Kouyaté et le préfet colonel Mamadi Condé s’étaient déplacés sur le lieu en vue de trouver solution mais impossible.

Dans la même catégorie