APS REBOISEMENT : PRÉS DE 600 ARBRES PLANTÉS À MATAM (MINISTRE) ANP Le Ministre Kalla Ankourao participe à une Réunion ministérielle de « l’Alliance pour le Multilatéralisme » GNA No local player as C.K Akonnor names strong squad for Mali clash ANGOP Angola: PR destaca desempenho dos trabalhadores da Saúde ANGOP Covid-19: Angola regista 115 novos casos GNA GhaFFaP calls for community by-laws to protect natural resources GNA Five-member Audit Committee inaugurated for Bono East Region GNA Finance Minister briefs House of Chiefs on Agyapa Royalties deal GNA Henry Djaba Memorial Foundation celebrates World Sign Language Day GNA Death of paramount chief of Acherensua, officially announced

Une assemblée générale pour redéfinir les stratégies de l’association des enfants et jeunes travailleurs de Côte d’Ivoire


  17 Septembre      6        Société (23102),

   

Yamoussoukro, 17 sept 2020 (AIP) – Les 25 sections nationales de l’association des enfants et jeunes travailleurs de Côte d’Ivoire (AEJT-CI) sont en assemblée générale à Yamoussoukro du lundi 14 au vendredi 18 septembre 2020 dans le but de redéfinir des stratégies de mobilisation dans la protection des enfants.

L’AEJT-CI est une organisation apolitique de promotion et de défense des droits de l’enfant constituée d’enfants et de jeunes dont l’âge varie entre 12 et 24 ans qui n’ont pas eu l’opportunité d’aller à l’école ou qui en sont ressortis trop vite pour diverses raisons.

Pour atteindre ses objectifs elle bénéficie de l’accompagnement de partenaires stratégiques comme Unicef et Save The Children.

Mais le bilan dressé depuis sa naissance en 1994 à ce jour ne satisfait pas encore ses animateurs qui entendent donner plus d’efficacité et de rayonnement à leur mouvement. Ainsi par exemple, la coordination nationale de l’AEJT-CI envisage de  doter  la structure d’un siège et un centre d’accueil « qui va donner plus d’opportunités aux enfants. Dans notre zone d’action nous rencontrons beaucoup d’enfants et nous avons cette difficulté de pouvoir les recueillir lors de leur transit et dans la recherche de leur famille ».

« En terme d’avancées, nous pouvons saluer la confiance de certains partenaires qui nous accompagnent, mais en terme de difficulté, il faut souligner quelques soucis de démarrage des activités dans certaines de nos sections », a indiqué le coordonnateur national de l’AEJT-CI, Wetto Yves Rolland.

Selon lui, il existe aussi des difficultés liées à la mobilité des enfants qui « cassent aussi le rythme de l’organisation dans certaines villes. Ce sont des défis que nous devons relever ».

Les membres de l’AEJT-CI sont généralement en apprentissage dans des ateliers de formation tels que la mécanique, la couture, la soudure et aussi dans le petit commerce.

(AIP)

Dans la même catégorie