MAP M. Motsepe annonce le retrait de l’organisation de la CAN 2025 à la Guinée MAP Burkina: des militaires annoncent à la télévision le limogeage du président Damiba ACP Un avant-projet de loi sur la réparation des victimes des crimes graves déposé au Parlement ACP APK : Coup d’envoi de la session budgétaire de septembre 2022 ACP Les PME congolaises au centre d’une 1ère table ronde entre la FEC et les acteurs publics –privé à Kinshasa ACP Près de 300.000 Euros de l’Union européenne à la lutte contre l’épidémie de choléra en RDC ACP Lancement de la campagne agricole du projet PASA-NK pour la production du riz et du café dans le Nord-Kivu ACP Soirée de réseautage sur l’éco-tourisme dans les zones protégées en marge de la JMT ACP Le ministre de l’industrie invite les opérateurs économiques congolais à approcher le FPI MAP Championnat d’Afrique d’haltérophilie (juniors et cadets): Le Maroc décroche 99 médailles dont 35 en or

Une collaboration en gestation entre le ministère du Numérique et l’UNESCO en matière d’intelligence artificielle


  18 Août      14        Technologie (670),

   

Kinshasa, 18 août 2022 (ACP).- Le ministre du Numérique, Désiré CashmirKolongeleEberande, a échangé mardi, dans la soirée en son cabinet de travail avec une délégation du Secrétariat permanent de la commission nationale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO),  venue solliciter une collaboration en matière d’éthique concernant l’intelligence artificielle, a appris vendredi l’ACP dudit ministère.

Selon M. Joël Mobeka, chargé d’éthique sur le numérique des programmes droits de l’homme, paix et démocratie au sein de la commission nationale de la RDC pour l’UNESCO, cette délégation a été reçue par le ministre du Numérique dans le souci d’établir une collaboration entre ce ministère et la commission nationale et par ricochet, la collaboration avec l’UNESCO en matière d’éthique d’intelligence artificielle.

L’une de grandes valeurs que doit garder à l’esprit tout concepteur des solutions numériques, a poursuivi M. Mobeka, est la protection de la vie privée et la dignité humaine qui relèvent aussi des questions liées aux droits de l’homme.

Ce responsable des questions d’éthique relative à l’intelligence artificielle a tenu à préciser que c’est sur base des attributions conférées au ministère du Numérique qu’ils ont jugé opportun de solliciter une telle collaboration.

« De plus, le ministre est partie prenante par rapport à toutes les propositions que nous lui avons faites et puis dans les jours à venir, nous enverrons des correspondances avec des initiatives, des projets concrets pour établir la collaboration que nous recherchons », a déclaré le chargé d’éthique numérique.

Dans la même catégorie