MAP Covid-19 : le président sénégalais appelle au renforcement des contrôles systématiques du port du masque GNA Police beefs up security to protect ballot boxes at Adaklu ANGOP Covid-19 : Angola regista 207 recuperados e 68 novos casos APS THIÈS : ’’ESPACE NDUGU’’, UN PROJET POUR MODERNISER LE PETIT COMMERCE DANS LES QUARTIERS APS HAUSSE DES CAS DE COVID-19 : MACKY SALL DEMANDE LE RENFORCEMENT DES CONTRÔLES SYSTÉMATIQUES DU PORT DU MASQUE AIP La GESTOCI teste son dispositif de sécurité sur ses installations AIP Le nouveau directeur régional de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle veut accompagner les responsables d’établissement AIP le gouvernement burkinabé estime a hauteur de 113 millions d’euros le soutien de l’union européenne AIP Plus de 2200 nouvelles cartes nationales d’identité disponibles à Dimbokro AIP Bientôt des logements pour les agents des Eaux et Forêts à Songon

Une confédération syndicale des travailleurs créée à Abidjan


  20 Octobre      17        Société (25538),

   

Abidjan, 20 oct 2020 (AIP)- Une Confédération générale syndicale des travailleurs de Côte d’Ivoire (CGST-CI) a été mise sur pied à Abidjan, pour constituer une force globale et prôner la solidarité, selon son secrétaire général, Théodore Gnagna Zadi.

« La Confédération générale syndicale des travailleurs de Côte d’Ivoire ambitionne de faire du mouvement syndical des travailleurs, une force globale de rassemblement, de ralliement et de solidarité agissante autour des problèmes des travailleurs. (…) Elle s’engage à assurer la formation syndicale et l’éducation des leaders et procéder à la réorientation objective et idéologique du syndicalisme, aux réalités nationales », a indiqué, samedi 17 octobre 2020, M. Gnagna.

Le CGST-CI envisage en outre de définir avec les pouvoirs, un nouveau contrat social afin de faire avancer les opinions et les aspirations des travailleurs.

Les principales revendications de la CGST-CI tiennent en neuf points majeurs, à savoir le relèvement de l’indice référentiel de base qui est resté figé à 233,457 depuis 1960, la revalorisation du taux d’annuité de la pension de retraite qu’une ordonnance de 2012, a fait descendre de 1,75 à 2, le paiement d’un 13e salaire aux fonctionnaires, la suppression de certains impôts, la révision générale du code du travail, le relèvement de la pension de retraite dans le secteur privé et le relèvement du Smig et du Smag et le respect des libertés syndicales mises à mal ces dernières années ainsi que l’instauration d’un dialogue social responsable et constructif.

La Confédération générale syndicale des travailleurs, selon son secrétaire général se réserve le droit de prendre position sur tous les problèmes touchant à la vie et aux intérêts des citoyens et de la Nation.

(AIP)

Dans la même catégorie