GNA Ghana soldiers reach out to South Sudanese Secondary School GNA Anglican Men’s Fellowship Roundup weeklong celebration in Bolga ANG “A justiça pode tornar mais perigosa se o sistema político continuar instável”, diz Bastonário de Ordem dos Advogados ANG “Uma mulher à testa da nação guineense terá sensibilidade para problemas reais do povo “, diz Nancy Schwartz ANG “A Índia vai ter a sua Embaixada em Bissau no próximo ano”, diz o Embaixador ACP Le parti politique « ARC Originale » prend acte de pardon du député Charles Naweji ACP Echange entre la CENCO et le Sous-secrétaire d’Etat adjoint des USA aux Droits de l’homme ACP L’examen par la Cour constitutionnelle des contentieux de l’élection à la députation nationale évoqué à la Présidence AGP Boké-SMD-Winning :45 personnes indemnisées à plus de 3 milliards GNF AGP Conakry-social : Conférence intergénérationnelle des femmes et filles leaders pour la paix et la sécurité

Une délégation du FMI à Libreville pour l’évaluation de l’accord triennal avec le Gabon


  11 Avril      46        Finance (3778),

   

Libreville  – Le chef du gouvernement gabonais Emmanuel Issoze Ngondet a  échangé, le mardi  10 avril à Libreville,  avec l’Administrateur représentant les pays du groupe Afrique II du Fonds monétaire internationale (FMI), Daouda Sembène, pour  évaluer  le processus de mise en œuvre et les engagements pris par l’Etat auprès du Fonds monétaire international, plusieurs mois après la signature de cet accord triennal en 2017.

Le Premier ministre gabonais, assisté du ministre de l’Economie,  Régis Immongault  Tatangani,  a rassuré le représentant du FMI, quand à la consolidation des finances publiques qui va se poursuivre jusqu’en 2019.  Il a indiqué également que l’apurement des arriérés de la dette intérieure se renforce  pour maintenir la solvabilité du Gabon et assurer un niveau adéquat d’investissement étranger dans le pays.

M.Daouda Sembène a encouragé le gouvernement gabonais  à poursuivre les réformes structurelles pour attirer les investisseurs et maitriser les dépenses publiques.

« Le Gabon  doit rester un pays attractif  et doit aussi  accroitre les efforts budgétaires pour soutenir les programmes sociaux, en l’occurrence ceux qui profitent aux populations les plus vulnérables », a-t-il dit.

Enfin, M. Daouda Sembène a indiqué que la mise en œuvre du Plan de relance économique du Gabon est  « est en bonne voie ».

Le 19 juin 2017, le FMI avait approuvé un accord triennal au titre du mécanisme élargi de crédit (MEDC) en faveur du Gabon pour un montant de 454,4 millions de DTS, soit environ 359 milliards de fcfa et 215% de la quote-part du pays, afin d’appuyer le Plan de Relance économique à moyen terme définit par le Gouvernement.

SN/FSS

Dans la même catégorie