MAP Le Maroc siège dans trois instances de l’Union parlementaire des États membres de l’OCI MAP La Côte d’Ivoire perd 7% de son PIB chaque année du fait des accidents de la circulation (ministre) APS SENEGAL-LITTERATURE-GENRE / “Mauvaise Pente’’, un roman fruit du vécu de son auteure, Aminata Seck MAP Le Burkina renforce les mesures de sécurité face aux risques d’attaques terroristes MAP Le CCG salue l’Initiative Africaine Atlantique de SM le Roi ANP Niger: Malgré l’augmentation du prix du gasoil, celui de l’électricité reste inchangé MAP Kenya: 5 terroristes tués par la police près de la frontière somalienne MAP Grande Corne de l’Afrique: plus de 58 millions de personnes confrontées à l’insécurité alimentaire APS SENEGAL-CUBA-DIPLOMATIE / Lancement à Dakar des célébrations du 50e anniversaire des relations sénégalo-cubaines APS SENEGAL-JEUNESSE-INFRASTRUCTURES / Diourbel : la maison de la jeunesse sera réceptionnée “dans deux mois” (ministre)

Une délégation onusienne séjourne au Burkina pour s’imprégner de la situation humanitaire


  29 Novembre      28        Monde (1836),

 

Ouagadougou, 29/11/2023 (MAP) – Une délégation des Nations unies séjourne au Burkina depuis le 26 novembre pour s’imprégner de la situation humanitaire dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.

La mission, conduite par le sous-secrétaire général aux affaires humanitaires et coordinateur adjoint des secours d’urgence au Bureau de la coordination des affaires humanitaires, Joyce Msuya, a eu, mardi, une séance de travail avec une délégation gouvernementale conduite par le chef de la diplomatie burkinabè, Olivia Rouamba.

Selon la délégation, il s’agit de s’imprégner des réalités pour un plaidoyer auprès de la communauté internationale pour plus de ressources en faveur des besoins humanitaires.

La délégation a, dès son arrivée, échangé avec le SPONG (Secrétariat permanent des organisations non-gouvernementales) et d’autres acteurs humanitaires, rapportent des médias locaux, précisant qu’après la séance de travail avec l’équipe gouvernementale, la mission va poursuivre son périple sur le terrain par des échanges avec des populations.

«Des échanges avec le SPONG, la délégation retient que cette organisation, qui a plusieurs dizaines d’années d’existence, connaît la réalité du terrain et l’impact de l’insécurité sur les femmes, les hommes, les enfants et a une bonne compréhension de la situation. Nous avons aussi un retour d’informations avec elle, sur comment nous pouvons travailler ensemble», a déclaré, au sortir de la séance de travail, le chef de mission, Joyce Msuya.

«C’est un élément important, nous avons eu des idées sur comment renforcer l’architecture humanitaire, notamment les questions de localisation et aussi comment aider les ONG nationales et internationales à travailler sur le terrain», a-t-il ajouté.

Depuis 2015, l’insécurité dans ce pays d’Afrique de l’Ouest a coûté la vie à de nombreuses personnes et fait des milliers de déplacés.

Dans la même catégorie