APS MACKY SALL À KAOLACK POUR LANCER LES TRAVAUX DE DRAGAGE DU PORT APS LE PNUD RÉITÈRE SON ENGAGEMENT POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’AFRIQUE MAP Présidentielle en RDC: Report de la visite de la délégation africaine de haut niveau qui devait se rendre lundi à Kinshasa (communiqué) ABP « Un milliard de francs CFA pour soutenir l’écosystème du numérique au Bénin » dixit Mme Aurélie Adam Soulé Zoumarou ABP La santé des populations préoccupe une mission médicale chinoise à Lokossa MAP Attaque dans le Nord du Mali: au moins huit Casques bleus tchadiens tués AIP Côte d’Ivoire: Environ 4 T de drogue et 23 T de divers produits prohibés incinérés à Aboisso ANP 3 Nigériens primés pour leurs projets innovants ANP Appui de la BID de plus 10 milliards FCFA à la filière riz au Niger MAP Attentat de Nairobi: la police arrête la femme et le père du kamikaze

Une exposition en pleine rue en octobre prochain


  2 Septembre      31        Arts plastiques (71), Culture (1997),

   

Brazzaville, 02 sept 2016 -(ACI) – L’artiste peintre et sculpteuse Rhode Bath-Sheba Makoumbou prévoit de faire une exposition en pleine rue en octobre prochain à Brazzaville, a-t-on appris d’un communiqué de presse parvenu à l’ACI.

A travers cette exposition, a-t-on indiqué, Mme Makoumbou voudrai rendre l’art au public. « Je me sens comme une archiviste de la mémoire sociale et culturelle de mon pays. Savoir d’où on vient nous aide à savoir où on va », a-t-elle fait savoir.

Consciente que les portes des galeries ne sont pas à la portée des bourses du citoyen lambda, l’artiste peintre et sculpteuse a décidé d’exporter son art vers la rue, a-t-on signifié sous le slogan : « Vous ne voulez pas aller à l’art. L’art vient vers vous. Comme l’inspiration me vient de la rue, je veux aller présenter à la rue ce qu’elle m’a donné ».

En effet, elle refuse de faire « l’art pour faire de l’art ». Elle est une artiste dont les œuvres sont marquées par son engagement à « valoriser les métiers traditionnels qui tendent ou qui ont quasiment disparu aujourd’hui et les activités liées au monde paysan », souligne-t-elle.

Pour elle, il est d’une importance capitale de rappeler à la jeunesse en particulier et à tout le monde en général, que derrière les activités traditionnelles en voie de disparition, il y a un savoir qu’il ne faut pas jeter à la poubelle. « C’est un travail de rappel et de repères que je fais» a précisé artiste peintre et sculpteuse.

Elle déplore notamment le manque de soutien accordée aux artistes congolais, qui sont pourtant très talentueux, mais manquent des structures pour valoriser leurs œuvres. Elle plaide pour plus de vitrines, plus de possibilités d’expositions pour les artistes-peintres dans son pays.

Initiée à la peinture par son père David Makoumbou dès son enfance Rhode Makoumbou décide de faire de l’art son activité professionnelle principale. L’artiste a déjà exposé dans plusieurs pays dont le Congo Brazzaville, l’Allemagne, le Canada, le Qatar, le Gabon, l’Espagne, la France, la Suisse, le Niger, la Belgique, le Luxembourg, le Cameroun, la Tanzanie, les États-Unis, la Côte d’Ivoire, la Suède, le Sénégal, le Maroc, et les Pays-Bas. (ACI)

Dans la même catégorie