APS LOUGA : 98% DES HABITANTS ONT ACCÈS À L’EAU POTABLE (DIRECTEUR SDE) APS LE BEC-DE-LIÈVRE, UNE MALADIE « SOUS-ÉVALUÉE » AU SÉNÉGAL (CHIRURGIENNE) GNA Chinese company ordered to stop operation after woman got electrocuted GNA IMMILAC holds induction ceremony and end of year get-together GNA African governments must prioritise agro-ecology in climate change strategies MAP Kenya: Arrestation à Mombasa d’un puissant homme d’affaires en possession d’un kilogramme d’héroïne MAP Une quarantaine de pays africains participent à la Conférence ministérielle africaine sur l’appui de l’Union Africaine au processus des Nations Unies sur le différend régional au sujet du Sahara marocain, prévue demain à Marrakech APS MODERNISATION DES MARCHÉS : L’UNACOIS-JAPPO RAPPELLE LES INSTRUCTIONS DU CHEF DE L’ETAT AIP Côte d’Ivoire: Les légionnaires de Marie du diocèse de Man se retrouvent à Biankouma pour leur bilan annuel APS LE SÉNÉGAL AU CONCOURS DE DICTÉE PAUL GÉRIN LA JOIE AVEC MOUHAMED GAYE ET SOLENNE COLY

Une exposition en pleine rue en octobre prochain


  2 Septembre      38        Arts plastiques (73), Culture (2055),

   

Brazzaville, 02 sept 2016 -(ACI) – L’artiste peintre et sculpteuse Rhode Bath-Sheba Makoumbou prévoit de faire une exposition en pleine rue en octobre prochain à Brazzaville, a-t-on appris d’un communiqué de presse parvenu à l’ACI.

A travers cette exposition, a-t-on indiqué, Mme Makoumbou voudrai rendre l’art au public. « Je me sens comme une archiviste de la mémoire sociale et culturelle de mon pays. Savoir d’où on vient nous aide à savoir où on va », a-t-elle fait savoir.

Consciente que les portes des galeries ne sont pas à la portée des bourses du citoyen lambda, l’artiste peintre et sculpteuse a décidé d’exporter son art vers la rue, a-t-on signifié sous le slogan : « Vous ne voulez pas aller à l’art. L’art vient vers vous. Comme l’inspiration me vient de la rue, je veux aller présenter à la rue ce qu’elle m’a donné ».

En effet, elle refuse de faire « l’art pour faire de l’art ». Elle est une artiste dont les œuvres sont marquées par son engagement à « valoriser les métiers traditionnels qui tendent ou qui ont quasiment disparu aujourd’hui et les activités liées au monde paysan », souligne-t-elle.

Pour elle, il est d’une importance capitale de rappeler à la jeunesse en particulier et à tout le monde en général, que derrière les activités traditionnelles en voie de disparition, il y a un savoir qu’il ne faut pas jeter à la poubelle. « C’est un travail de rappel et de repères que je fais» a précisé artiste peintre et sculpteuse.

Elle déplore notamment le manque de soutien accordée aux artistes congolais, qui sont pourtant très talentueux, mais manquent des structures pour valoriser leurs œuvres. Elle plaide pour plus de vitrines, plus de possibilités d’expositions pour les artistes-peintres dans son pays.

Initiée à la peinture par son père David Makoumbou dès son enfance Rhode Makoumbou décide de faire de l’art son activité professionnelle principale. L’artiste a déjà exposé dans plusieurs pays dont le Congo Brazzaville, l’Allemagne, le Canada, le Qatar, le Gabon, l’Espagne, la France, la Suisse, le Niger, la Belgique, le Luxembourg, le Cameroun, la Tanzanie, les États-Unis, la Côte d’Ivoire, la Suède, le Sénégal, le Maroc, et les Pays-Bas. (ACI)

Dans la même catégorie