GNA Alliance for Empowering Rural Communities educates youth on SDGs GNA Empowering employees, key to institutional growth- Union GNA Ghana records more than 2000 road accident deaths GNA GUM presents third biggest slate of parliamentary candidates in Greater Accra GNA NCCE conducts debate for Tema West Parliamentary Candidates GNA GHS21billion spent to clean up the financial sector-Veep AIP Nouveau quinquennat de Ouattara : Gagnoa dit attendre les retombées des promesses électorales AIP Les populations de Tiassalé aspirent à la paix et au développement au cours du nouveau quinquennat du Président Ouattara AIP L’UEMOA dote le ministère de l’Agriculture de 26 magasins de stockage AIP La recherche de la paix et la stabilité, voeux d’un élu de Daloa pour le nouveau quinquennat du président Ouattara

UNE ‘’GRANDE PRIORITÉ’’ ACCORDÉE À LA SÉCURISATION DES RESSOURCES FORESTIÈRES (MINISTRE)


  13 Novembre      5        Environnement/Eaux/Forêts (2266),

   

Dakar, 13 nov (APS) – Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall, a réaffirmé, vendredi, à Matam, ‘’la grande priorité accordée à la sécurisation des ressources forestières et pastorales, facteurs de résilience des populations face aux changements climatiques’’.

‘’Il s’agit aujourd’hui de nous mobiliser dans la préservation des ressources forestières contre les feux de brousse et les autres formes de dégradation’’, a-t-il dit dans un discours, à l’occasion d’un comité régional de développement (CRD), à Matam.

Dans ce discours dont copie est parvenue à l’APS, il a rendu un ‘’hommage mérité’’ aux femmes ainsi qu’’’à notre vaillante jeunesse’’, invitant ces deux couches de la population à ‘’participer activement à l’ardent combat contre le redoutable fléau des feux de brousse qui ravage tout sur son passage’’.

‘’Partant de ce constat, je tiens à réaffirmer la grande priorité que mon département accorde à la sécurisation des ressources forestières et pastorales, facteurs de résilience des populations face aux changements climatiques’’, a encore dit M. Sall.

A ce propos, il a rappelé la mise en place d’un réseau de pare-feux et le ‘’pré-positionnement de l’essentiel des unités de lutte du pays dans la zone sylvo pastorale, dès la fin du mois d’octobre qui coïncide avec le déclenchement des premiers cas de feux’’.

Il a souligné que le succès de ces actions nécessite la participation de tous les acteurs, collectivités territoriales, organisations communautaires de base, services techniques, projets et programmes, ONG, secteur privé.

Il a indiqué que la région de Matam occupe une place de choix dans la stratégie nationale et le dispositif de riposte mis en place par son département et consistant à protéger et réhabiliter ‘’nos ressources forestières avec l’appui des partenaires au développement’’.

Malgré les actions préventives mises en œuvre, déclare-t-il, l’année dernière, la région de Matam a enregistré 17 cas de feux qui ont décimé 5.522 hectares de tapis herbacé, a relevé le ministre de l’Environnement.

‘’Cette année, plus de 200 km de pare-feux seront ouverts ou réhabilités par la Direction des eaux et forêts en partenariat avec ses partenaires’’, a-t-il indiqué.

‘’La forêt est notre richesse, pour la préserver, engageons-nous dans la lutte contre les feux de brousse. C’est pourquoi je voudrais vous inviter à fédérer tous les efforts afin de développer des synergies d’actions face aux feux de brousse qui constituent un des plus grands obstacles à la préservation des ressources forestières de notre pays’’, a exhorté Abdou Karim Sall.

Il a rappelé le caractère ‘’fortement’’ pluvieux de l’hivernage 2020, propice au développement du tapis herbacé. ‘’Cela présage une recrudescence des feux de brousse qui risquent d’être violents et dévastateurs sur l’ensemble du territoire national’’, a prévenu, M. Sall.

A cet effet, il a invité ‘’la presse, le secteur privé, toutes les associations de producteurs (exploitants forestiers, éleveurs, agriculteurs), à apporter un soutien sans faille aux initiatives mises en œuvre pour lutter activement contre les feux de brousse’’.

Il a invité les collectivités territoriales à ‘’poursuivre et à renforcer leurs efforts de prise en charge de cette action comprise dans les compétences qui leur sont transférées’’.

Ainsi, ‘’je compte sur la mobilisation et la détermination sans faille de tous les acteurs pour gagner le combat contre les feux de brousse en vue de préserver nos écosystèmes, notre environnement et ainsi contribuer à l’atteinte des objectifs du Plan Sénégal Emergent’’.

‘’C’est seulement au prix de tels efforts, que notre pays qui est en phase avec les grandes stratégies mondiales en matière d’environnement notamment la lutte contre la désertification, les changements climatiques, la conservation de la biodiversité, l’autosuffisance alimentaire et énergétique, pourra tenir haut le flambeau de sa grande ambition de jeter les bases d’un développement durable’’, a-t-il conclu.

Dans la même catégorie