STP-Press Ministro Adlander de Matos recebe delegação portuguesa do Ministério de Trabalho numa missão do reforço da cooperação AIP Côte d’Ivoire/Réflexions à Yamoussoukro sur des plans de développement du pétrole et énergie en Côte d’Ivoire AIP Côte d’Ivoire/ La construction d’un pont à deux voies souhaitée sur la rivière Bâ à Broukro-Banouan AIP Côte d’Ivoire/ CEPE 2019: Un taux national de réussite de 84,48% enregistré AIP Côte d’Ivoire/ BTS 2019 : Plus de 360 candidats à Dimbokro APS VERS LA RÉHABILITATION DES CENTRES D’APPUI AU DÉVELOPPEMENT LOCAL (MINISTRE) APS CASAMANCE : DES POURPARLERS RÉCLAMÉS POUR ‘’ÉTEINDRE LES SIGNAUX ROUGES’’ ACP L’évêque de Butembo-Beni plaide pour la catégorisation des refugiés à accueillir GNA ROPAA Committee begins engagement of Diaspora GNA “Rehabilitate our roads”, communities in Ayensuoanu appeal

Une mission d’opérateurs marocains du secteur des TIC en visite en Côte d’Ivoire pour un meilleur positionnement de l’offre marocaine


  22 Décembre      49        Coopération (5147), Economie (24303), Entreprises (1270),

   

Rabat, 22/12/2016 (MAP)- Une mission « B to B » d’opérateurs marocains opérant dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) a effectué récemment une visite à Abidjan, dans l’optique d’un meilleur positionnement de l’offre marocaine sur le marché ivoirien.

Initié par le Centre Marocain de Promotion des Exportation (Maroc Export), ce déplacement fait suite à une mission déjà organisée en 2015 pour faire connaitre l’expérience et l’expertise marocaines dans ce domaine et les rapprocher du marché ivoirien, véritable porte d’entrée d’un marché de 80 millions d’habitants dans l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) et de 300 millions d’âmes pour la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), explique Maroc Export dans un communiqué parvenu jeudi à la MAP.

Et Marc Export d’expliquer que le but de cette mission est l’apport de l’innovation marocaine, aussi bien dans les services informatiques, le développement web, l’éditique de gestion, la création et gestion de programme de fidélité, l’automatisation industriel, l’audit de sécurité et la transformation digitale.

Ces innovations, poursuit la même source, figurent plus que jamais au cœur des préoccupations des entreprises et des institutions à la recherche de gain et de productivité.

Au menu de cette mission figuraient une série de rencontres avec les banques et assurances, les opérateurs télécoms, les industriels opérant dans l’agro-industrie, la distribution, le BTP, l’énergie et le cosmétique.

Il s’agit en définitif d’apprécier la valeur ajoutée proposée par les services des entreprises participantes notamment dans l’audit de configuration des systèmes et des équipements réseaux, dans la transformation digitale de l’entreprise comme pour le développement des applications mobiles ainsi que dans l’approche sectorielle permettant de répondre aux nouvelles exigences du marché ivoirien, de plus en plus axées sur la connaissance métier, au-delà de l’expertise technologique, rappelle Maroc Export.

‘’La particularité de cette dernière étape de la mission est de suivre les démarches déjà entamées depuis 2015 pour la contribution au transfert du savoir-faire des entreprises marocaines dans le domaine des TIC, en répondant aux besoins de ce secteur, de former et d’assister les différents directeurs des systèmes d’information ivoiriens dans l’appropriation des services proposés par les entreprises marocaines’’, lit-on dans le document.

En chiffres, la Côte d’Ivoire compte plus de 25 millions d’abonnés au téléphone mobile et 8 millions d’abonnés à la 3G mobile fin 2015. Le taux de pénétration du téléphone mobile dans le pays avoisine nettement les 100 pc, selon Maroc Export.

Aussi, le nombre des abonnés à l’Internet est passé de moins de 200.000 en 2011 à 8 millions en 2015, poursuit la même source, laissant savoir que l’industrie e-commerce est l’un des secteurs du numérique les plus dynamiques en Côte d’Ivoire.

Pour le secteur Mobile Banking, on note une croissance remarquable avec quelque 19 à 20 millions de clients sur une population de 24 millions d’habitants. Ce chiffre représente un taux de pénétrations d’environ 83 pc, nettement supérieur à celui des banques qui est de 16.5 pc.

En termes d’infrastructure, 7000 km de connexion internet au haut débit est prévu dans le pays en 2016, alors que pour une meilleure vulgarisation du numérique sur tout le territoire ivoirien, le gouvernement a procédé la construction et l’équipement  de plus de 150 salles multimédias.

Dans la même catégorie