ACAP Les journalistes sportifs recommandent au gouvernement de subventionner leur l’association nationale ACAP L’Autorité Nationale des Elections (ANE) annonce la date des dépôts des candidatures aux élections groupées du 27 décemnbre2020 MAP OCP Africa et la BAD mobilisent 4 millions USD pour l’accès aux engrais en Côte d’Ivoire et au Ghana AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 500 femmes de Bouaflé sensibilisées à la citoyenneté et à la culture de la paix AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020 : L’ONG ADSR appelle les jeunes de Gagnoa à être des porteurs de paix AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : les structures RHDP d’Agboville en ordre de bataille APS UNIVERSITÉ DE THIÈS : LA GRÈVE DU SAES DANS LE ’’PROCESSUS DE MATURATION’’ D’UNE JEUNE UNIVERSITÉ (RECTEUR) APS DES ACTEURS DE LA FILIÈRE MIL FAMILIARISÉS À DE NOUVELLES VARIÉTÉS AMÉLIORÉES ET HYBRIDES DE L’ISRA ANP Des hommes des médias et des FDS outillés sur la gouvernance et la réforme du secteur de la sécurité ANP Le Président Issoufou Mahamadou inaugure la route Bagaroua-Illela

UNE MUTUELLE DE SANTÉ DES PROFESSIONNELS DES MÉDIAS POURRAIT VOIR LE JOUR DANS DEUX MOIS (CMU)


  3 Octobre      9        Santé (7759), Société (24023),

   

Dakar, 2 oct (APS) – L’Association de la presse pour l’entraide et la solidarité (APRES), en collaboration avec l’Agence de la Couverture maladie universelle (CMU), a jeté à Thiès, les bases d’une mutuelle de santé des journalistes et des professionnels des médias, qui pourrait voir le jour dans deux mois.

Au terme de quatre jours d’une formation organisée par l’agence de la CMU à l’intention des membres du comité d’initiative mutualiste (CIM) de l’APRES, cette instance « s’est rapidement transformée en conseil d’administration », a dit le directeur général de l’agence de la CMU, Bocar Daff.

Pour lui, ce nouveau pas franchi prouve « la motivation et l’engagement » des futurs bénéficiaires.

Cette rencontre dans un hôtel de la capitale du rail visait à accélérer le processus de mise en place de la mutuelle, pour afin contribuer à améliorer l’accès aux soins des professionnels des médias.

« Très tôt nous avons (compris) l’importance de la mise en place de cette mutuelle de santé pour les professionnels de l’information et de la communication. C’est pour cela que nous avons accepté d’accompagner le comité d’initiative », a expliqué Bocar Daff aux journalistes.

« Notre mission était de travailler de manière horizontale, à travers les mutuelles communautaires mais depuis un certain temps, on s’est rendu compte qu’il fallait approcher les choses autrement, à travers notamment les organisations socioprofessionnelles », a-t-il poursuivi.

Pour M. Daff, les professionnels des médias sont « une cible assez particulière », en ce sens que dès lors qu’ils prennent connaissance de toutes les informations concernant les concepts et les fondamentaux de l’assurance maladie, ils deviennent des « vecteurs qui peuvent accompagner » l’agence de la CMU.

Il estime qu’à travers cette session, il ne s’agissait « pas seulement de former des mutualistes mais aussi des partenaires ».

« Nous avons intérêt à ce que cette mutuelle se tienne et qu’elle fonctionne et nous espérons que d’ici deux mois elle soit opérationnelle », a-t-il dit, avant d’insister sur l’importance de la gouvernance pour rendre une mutuelle pérenne.

Pour Sambou Biagui président de l’APRES, cette étape de transformation du CIM en conseil d’administration était « un tournant important » dans la mise en place de cette mutuelle.

Les commissions sociale et marketing de l’association travailleront à « la massification pour qu’il y ait un maximum d’adhérents », a-t-il noté, non sans évoquer la particularité de cette mutuelle de santé qui va s’élargir aux familles.

Dans la même catégorie