MAP Le Burkina Faso éliminé de la CAN-2019 MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines ANGOP Hyundai va monter des véhicules en Angola ANGOP Sonangol a un nouveau navire de forage MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) MAP Le criquet un plat savoureux au Niger… MAP Sur Très Hautes Instructions Royales, envoi d’une aide humanitaire d’urgence aux victimes du cyclone Idai au Mozambique ANGOP Le Gouvernement veut une presse véritablement publique ANGOP L’Angola a besoin de 450 stations météorologiques

Une nouvelle ONG de protection de l’environnement et de promotion du développement durable déployée à Bouaké


Abidjan, 14 jan (AIP) – L’ONG Page verte ayant pour vision d’éduquer les enfants pour leur participation active à la gestion rationnelle des ressources et la protection de l’environnement pour les générations futures, a procédé, samedi, à l’installation de son antenne régionale de Bouaké, pour contribuer à la promotion des « comportements éco-citoyens ».

La présidente de l’ONG, Jeanne Irène Koumo, procédant à l’installation du président de sa toute première antenne régionale, a indiqué que sa stratégie consistera à impliquer les enfants de cinq à 17 ans dans la sensibilisation après une formation sur les notions de base en environnement, le changement climatique et le développement durable.

Sous leurs encadrements, les enfants informeront à leur tour leurs parents et amis sur la dégradation de l’environnement et la nécessité de sa protection afin de transformer les mentalités et les comportements. Ils interviendront notamment, en milieu scolaire, dans les marchés, les lieux de culte, les quartiers et les hôpitaux.

Le nouveau président de l’antenne régionale de Page Verte, Kanga Bénié Prosper promet sa contribution pour « rendre Bouaké propre » notamment, à travers la dotation de certains quartiers de poubelles, des opérations de salubrité au sein des structures sanitaires en l’occurrence au Centre hospitalier universitaire (CHU) et la mise en place de club environnementaux dans les quartiers et dans les écoles. Instituteur de formation, il entend impliquer ses collègues dans ce projet.

«Quand on parle de changement climatique, protection de l’environnement, l’on ne s’adresse pas à la bonne cible lorsque ce sont des personnes adultes», a signifié la présidente nationale de Page Verte. Selon-elle, travailler avec les enfants à la base permet de les impliquer dans le choix de la nature de leur environnement futur.

Elle  sollicite l’appui des autorités locales pour la facilitation des démarches administratives relatives à l’implantation de son organisation et invite les populations à ouvrir leurs portes aux enfants de la Page Verte.

Créée depuis février 2016 à Abidjan, l’ONG Page Verte est présente en République démocratique du Congo, au Tchad, au Mali, au Cameroun et en France. Elle compte étendre ses tentacules dans les autres régions de la Côte d’Ivoire. Dotée d’une troupe théâtrale, l’organisation a entrepris des séances de sensibilisation, des opérations de reboisement, dans le district d’Abidjan. Elle a envoyé une équipe d’enfants de la Page Verte au sommet sur l’environnement (la Cop 23) qui s’est déroulé en Allemagne. Elle a en projet une formation de 1000 enseignants au niveau national.

Le représentant du directeur régional des eaux et forêts, le Lieutenant-Colonel, Agnimou Kouadio et d’autres autorités locales saluent l’initiative et la considère comme un projet qui vient à point nommé.

nbf/kam

Dans la même catégorie