GNA E. African security experts, policymakers urge concerted efforts in conflict resolution GNA U.S. to raise bar for « made in America » products GNA Sudan, South Sudan to address oil flow constraints AGP Matoto-Route : trois jeunes tués dans un accident de la circulation GNA NC cancels meeting with clubs GNA Mother of former Nigeria national football coach kidnapped again by gunmen: police GNA 20 million children fail to receive lifesaving vaccines in 2018: UN APS CAN 2019 : LA DÉFAITE EN MATCH DE POULE EST OUBLIÉE (CAPITAINE) APS PLAIDOYER POUR LA CONSTRUCTION D’UN HÔPITAL DE NIVEAU 2 À VÉLINGARA APS LA QUALIFICATION EN FINALE VA RAPPORTER 1, 4 MILLIARD DE FRANCS AU SÉNÉGAL

Une nouvelle zone de santé touchée par l’épidémie d’Ebola en Ituri


  11 Juillet      20        Santé (6965),

   

Kinshasa, 11 juillet 2019 (ACP).- Un cas de maladie à virus Ebola a été notifié mercredi dans la zone de santé de Mambasa en Ituri, une zone qui n’avait enregistré aucun cas depuis le début de l’épidémie jusqu’au 10 juillet 2019, rapporte le ministère de la Santé dans un communiqué sur la situation épidémiologique parvenu jeudi à l’ACP.

Selon la source, il s’agit d’un garçon de huit ans résidant à Mambasa, qui a séjourné à Beni avec sa mère qui était un cas confirmé et qui est décédée dans cette ville le 19 juin 2019. Elle n’a pas été enterrée de façon digne et sécurisée.

Après avoir développé la maladie, le garçon est rentré à Mambasa avec son oncle et il est décédé à l’hôpital général de référence de Mambasa.

Neuf nouveaux cas confirmés d’Ebola ont été enregistrés dans la journée de mercredi 10 juillet 2019, dont six à Beni, un à Kalunguta, un à Katwa et un à Mambasa. Il y a eu également cinq nouveaux décès communautaires de cas confirmés, dont deux à Beni, un à Oicha, un à Mambasa et un à Kalunguta au Nord-Kivu.

La source indique également que trois agents de santé, dont deux vaccinés, figurent parmi les nouveaux cas confirmés (un à Beni, un à Kalunguta et un à Katwa).

L’agent de santé de Kalunguta, non vacciné, est décédé dans un centre de santé communautaire. Le cumul des cas confirmés et probables parmi les agents de santé est de 131, soit 5 % de l’ensemble des cas confirmés et probables dont 41 décès.

Depuis la déclaration de cette épidémie d’Ebola le 1er aout 2018, le cumul des cas est de 2.437, dont 2.343 confirmés et 94 probables. Au total, il y a eu 1.646 décès (1.552 décès de cas confirmés et 94 décès de cas probables) et 683 personnes guéries. Actuellement, 358 cas suspects en cours d’investigation.

Les données présentées dans ce tableau sont susceptibles de changer ultérieurement, après investigations approfondies et après redistribution des cas et décès dans leurs zones de santé respectives.

Le seul vaccin utilisé dans cette épidémie est le vaccin rVSV-ZEBOV, fabriqué par le groupe pharmaceutique Merck, après approbation du Comité d’Éthique dans sa décision du 20 mai 2018. De ce fait, la RDC a déjà vacciné 156.851 personnes parmi lesquelles les prestataires de soins, les contacts et les contacts des contacts des malades.

Depuis le début de l’épidémie, le cumul des voyageurs contrôlés (prise de température) aux points de contrôle sanitaire est de 73.466.784. A ce jour, 80 points d’entrée et de contrôle sanitaire ont été́ mis en place dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri afin de protéger les grandes villes du pays et d’éviter la propagation de l’épidémie dans les pays voisins. ACP/FNG/KJI/JFM

Dans la même catégorie