AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Journée mondiale du Sida : la population de Transua invitée à se faire dépister AIP Un responsable de la société civile de Bondoukou donne des solutions pour le maintien d’une paix durable en Côte d’Ivoire AGP Gabon: Des tests d’orientation des nouveaux bacheliers 2020 à partir du 07 décembre prochain AGP Gabon: La bonne gouvernance et la lutte contre la corruption évoquées en conseil de cabinet à la Primature AGP Journée mondiale de lutte contre le Sida : 51.000 personnes infectées pour 26.000 sous traitement au Gabon APS PLUS DE 50 MILLIARDS POUR LES PÊCHES ET L’ÉCONOMIE MARITIME EN 2021 ANP Télévision Numérique Terrestre au Niger : Lancement à Tillabéri d’une campagne nationale de sensibilisation ANP Niger : Le Budget général 2021 de l’Etat s’équilibre en recettes et en dépenses à 2.644,53 milliards AGP Gabon : Une partie du commissariat de Police de Mounana emportée par les flammes APS LA JOURNÉE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE SIDA CÉLÉBRÉE AU MONUMENT DE LA RENAISSANCE

Une psychothérapie de groupe pour des filles et adolescentes de Gounadé


  22 Novembre      8        Santé (8150), Société (25511),

   

Porto-Novo, 22 nov. (ABP)-Au détour d’un atelier d’expression dénommé « feu de joie », organisé dans le cadre de la semaine de santé, des jeunes filles mères déscolarisées et adolescentes de 15 à 17 ans de Gouandé, ont exposé vendredi, au psychologue Alexis Ganlalo, les problèmes psychiques et psychologiques qui handicapent leur avenir.
« Mes oncles ont voulu me donner en échange pour le mariage, ce que j’ai refusé avec le soutien de mes géniteurs et depuis lors je ne sens hanter par les mauvais esprits », a confié en larmes, une des filles lors de cet atelier d’expression.
Au nombre de 10 et réunies autour d’un feu de bois, elles ont confié chacune au psychologue, les problèmes de vie qu’elles estiment avoir un impact négatif sur leur équilibre social et surtout leur avenir.

Des problèmes familiaux, aux croyances d’envoûtement et de malédiction en passant par des pesanteurs socioculturelles, notamment les phénomènes d’échanges de filles entre les familles et la maternité précoce sous crainte de la mort, les réalités évoquées par ces filles mères et adolescentes étaient aussi complexes que transversales.
A travers une démarche thérapeutique propre au psychologue, Alexis Ganlalo a redonné confiance à ces jeunes filles. « Vous êtes maître de votre destin, ne laissez en aucun cas une croyance quelle qu’elle soit, culturelle ou identitaire, ou encore mieux une personne vous faire douter de vous-même », a fait comprendre le psychologue, à ces filles désemparées en quête de repère.

Dans la même catégorie