AIP Côte d’Ivoire/ Le président du Sénat présente la digitalisation comme un instrument de performance de la DGI APS 31 MILLIARDS MOBILISÉS POUR LES CENTRALES SOLAIRES DE KAÉL ET KAHONE AGP Sénégal : la BAD soutient un projet de « valorisation des eaux » pour le développement des chaînes de valeur agricoles avec plus de 60 millions d’euros AGP Guinée/Economie : 5.000 tonnes de poissons disponibles pour la période de repos biologique à Sonit-Pêche ANGOP L’Angola prêt à empêcher une éventuelle propagation du virus Ebola ANGOP L’Angola appelle à un débat permanent sur le flux illicite d’armes en Afrique GNA Forum of Heads of Girl’s SHS holds 2019 Summer Camp GNA Addressing campus unrest: administrators key to ensuring stability GNA Honour your tax obligations—Oxfam Ghana AGP Boké-Environnement : Le Réseau-Environnement-Bauxite reboise les alentours du Gouvernorat

Une quarantaine de femmes leaders formes sur la préparation des mets a base du soja


Lomé,  9 mai 2018 – (ATOP) – Une formation sur les démonstrations culinaires des mets à partir des cultures à forte valeur nutritionnelle a réuni une quarantaine de femmes de la préfecture du Golfe dénommées « Femmes leaders » (FL) du 7 au 9 mai à Lomé.
Cette formation est à l’actif de la division nutritionnelle du ministère en charge de la Santé en collaboration avec le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche. Elle se situe dans le cadre du Projet d’appui au secteur agricole (PASA) dans l’élaboration de sa phase additionnelle qui prend en compte les aspects liés à la nutrition. Il s’est agi d’apprendre aux FL comment transformer le soja pour améliorer la diversité alimentaire des populations dans leurs villages.
Les participants ont été sensibilisées sur les outils de communication nutrition Alimentation du nourrisson et du jeune enfant (ANJE) ; les règles d’hygiène de base pour la transformation saine des aliments et l’hygiène alimentaire. Elles ont aussi appris les mesures d’hygiène de conservation et d’utilisation des valeurs nutritives du soja et à faire les mets à base du soja notamment le lait, le fromage, la viande, la pâte de soja et la sauce de soja.
La secrétaire générale du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Mme Hélène Nèmè Bali a laissé entendre que la sécurité alimentaire est une préoccupation majeure pour le gouvernement raison pour laquelle il a inclut le volet nutritionnel dans la phase additionnelle du PASA. Elle a signifié qu’il s’agit à travers cette formation de promouvoir les produits locaux afin d’amener la population à en consommer.
Pour la chargée de l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant, Wela Magnoudewa, le soja est très riche en nutriments mais si l’on ne sait pas le consommer, il risque de causer d’autres dommages car il possède des anti-nutriments qu’il faut éliminer avant la consommation. Elle a précisé que pour garder la valeur nutritionnelle du soja, il faut respecter des mesures bien précises, les étapes de transformation et les conditions de traitement.
Le chef division nutrition au ministère en charge de la Santé, Bouraïma Pouawiyatou et le directeur préfectoral de la Santé du Golfe, Dr Kalao Assima Essodom ont invité les bénéficiaires de cette formation à faire tâche d’huile dans leurs localités respectives afin d’améliorer l’état nutritionnel des communautés.
Une dégustation a permis aux participantes d’apprécier les mets à base du soja. Cette activité se déroulera aussi sur le plan national dans les cinq régions disposants des Agents de santé communautaire (ASC) sur une période de trois ans soit dans cinq districts par année et dans les chefs-lieux des districts choisis.
ATOP/OAF/AYA

Dans la même catégorie