MAP L’engagement du Maroc en matière de coopération Sud-Sud est guidé par une Vision Royale clairvoyante plaçant l’élément humain au cœur des préoccupations APS UN LYCÉE À GÉNÉRATION FOOT POUR MIEUX METTRE EN EXERGUE ’’LA DIMENSION ÉDUCATIVE DU SPORT’’ ACP Une délégation de l’U.E reçue par le Président Félix-Antoine Tshisekedi APS MODERNISATION TITRES DE TRANSPORTS : LES PREMIÈRES CARTES GRISES NUMÉRISÉES REMISES À LEURS DÉTENTEURS APS PARIS : UNE SCULPTURE DE BRONZE EN HOMMAGE AU SCULPTEUR OUSMANE SOW APS FEMMES ET SCIENCE : LES DOCTORANTES SÉNÉGALAISES INVITÉES À PARTICIPER AU PROGRAMME L’ORÉAL/UNESCO AIB Burkina : naissance d’un parti pro-Kaboré AIB Burkina : une organisation de la société civile accuse le pouvoir de vouloir sa liquidation AIB Bertrand Traoré incertain, 3 autres joueurs forfaits contre la Mauritanie APS PLAIDOYER POUR UNE RÉFORME DU SECTEUR DE L’HYDRAULIQUE

Une question orale adressée au ministre du Budget à l’Assemblée nationale


  21 Avril      29        Economie (22856), Finance (3735),

   

Kinshasa, 21 avril 2018 -(ACP).- Le bureau de l’Assemblée nationale a reçu vendredi une question avec débat adressée au ministre d’Etat au Budget, Pierre Kangudia Mbayi, par le député national Toussaint A longa, au sujet de la plus-value budgétaire occasionnée par la hausse du prix sur le marché de certains minerais notamment Cobalt et du cuivre.

L’auteur entend aussi recevoir du ministre d’Etat des explications sur les raisons pour lesquelles les recettes de l’Etat sont taxées au taux du jour, soit 1600 FC pour un dollar américain, tandis que les dépenses publiques, notamment la paie des agents et cadres de l’administration publique, sont effectuées à l’ancien taux de 930FC pour un dollar américain.

Selon Toussaint Alonga, le ministre d’Etat au Budget doit expliquer aux élus du peuple à qui profite la différence des taux appliqués aux fonctionnaires congolais.
ACP/YWM/BSG/Kji

Dans la même catégorie