APS L’ASSU OFFRE DES CONSULTATIONS MÉDICALES GRATUITES POUR LANCER SES ACTIVITÉS ANP Niamey : Lancement des initiatives de la BIT sur les sciences et la finance islamique ANP Bientôt un complexe commercial de l’université islamique à Niamey MAP Nigeria: six soldats tués dans une attaque de Boko Haram APS LE PM LANCE LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES DANS LE SALOUM AIP Côte d’Ivoire: Des résultats probants enregistrés à la caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) AIP Côte d’Ivoire: Un homme se suicide pour protester contre la conversion de sa femme au christianisme AIP Côte d’Ivoire: Les musulmans de Tiassalé invités à taire leurs querelles MAP La 2ème édition des rencontres africaines d’intelligence économique à Dakhla en juin prochain MAP Burundi: une famille de six personnes décimée par des pluies diluviennes

Une question orale adressée au ministre du Budget à l’Assemblée nationale


  21 Avril      28        Economie (21998), Finance (3698),

   

Kinshasa, 21 avril 2018 -(ACP).- Le bureau de l’Assemblée nationale a reçu vendredi une question avec débat adressée au ministre d’Etat au Budget, Pierre Kangudia Mbayi, par le député national Toussaint A longa, au sujet de la plus-value budgétaire occasionnée par la hausse du prix sur le marché de certains minerais notamment Cobalt et du cuivre.

L’auteur entend aussi recevoir du ministre d’Etat des explications sur les raisons pour lesquelles les recettes de l’Etat sont taxées au taux du jour, soit 1600 FC pour un dollar américain, tandis que les dépenses publiques, notamment la paie des agents et cadres de l’administration publique, sont effectuées à l’ancien taux de 930FC pour un dollar américain.

Selon Toussaint Alonga, le ministre d’Etat au Budget doit expliquer aux élus du peuple à qui profite la différence des taux appliqués aux fonctionnaires congolais.
ACP/YWM/BSG/Kji

Dans la même catégorie