ANG Estudo revela que desnutrição contribui para a morte de 45 % de crianças menores de cinco anos ANG “Património Cultural do país exige uma requalificação ambiciosa”, diz a Secretária de Estado do Turismo e Artesanato ANG Lisboa quer “o nível máximo” com Bissau GNA Maj Mahama- Police did not rely solely on the video-Witness GNA Special Educators admits to low knowledge on cerebral palsy GNA Administrators urged to end “we are working on it” syndrome AIB Eau, Energie et Economie : L’Allemagne soutient le Burkina Faso avec 26 milliard de FCFA AGP Arrestation de deux passagers pour détention de faux passeports AIB Burkina: Vers l’instauration  d’un système efficace de protection des personnes vulnérables ANGOP Un message du Président angolais remis à son homologue chinois

Une rencontre sur les modalités de la mesure de promotion des jeunes et femmes entrepreneurs a Kara


  22 Mars      27        Développement humain (2098), Entreprises (1272),

   

Kara,  22 mars 2018 – (ATOP) – Les jeunes et femmes entrepreneurs de la région de la Kara ont été informés le mercredi 21 mars à Kara sur « les modalités pratiques de mise en œuvre de la mesure de promotion des jeunes et femmes entrepreneurs dans les marchés publics ».
Cette formation qui s’inscrit dans le cadre des « mercredis de l’entrepreneur », est à l’actif de l’Agence Nationale de Promotion et de Garantie de Financement des Petites et Moyennes Entreprises (ANPGF). Elle vise à informer les jeunes et femmes entrepreneurs de la Kara sur les modalités pratiques de la mise en œuvre de la mesure de promotion dans les marchés publics.
Les travaux ont permis aux entrepreneurs de prendre connaissance des modalités de la mise en œuvre de la mesure d’attribution de 20% des marchés publics aux jeunes et femmes entrepreneurs. Ces modalités concernent les jeunes entrepreneurs de 18 à 40 ans et des femmes sans limite d’âge, la création d’un site à la direction nationale du contrôle des marchés publics (DNCMP), www.dncmp-togo.tg pour l’enregistrement des jeunes entrepreneurs togolais, la commande publique réservée à ces jeunes et femmes entrepreneurs et les critères d’attribution des marchés publics.
En ouvrant les travaux, le représentant du directeur général de l’ANPGF, M. Hoinso Ablamvi Prospère a relevé que dans son message à la nation, le 3 janvier, le président de la République a annoncé la mesure d’attribution de 20% des marchés publics aux jeunes et femmes entrepreneurs pour renforcer la participation de toutes les catégories professionnelles à la construction nationale.
Pour M. Hoinso, cette mesure consiste notamment à réserver au niveau des organisations publiques, et ce dans le respect de la loi, 20% des marchés publics soit environ 40 milliard de F CFA aux établissements créés et dirigés par les jeunes et femmes entrepreneurs.
Le représentant du préfet de la Kozah, M. Somon Essohama a félicité l’ANPGF pour avoir initié cette formation qui est axée sur une gouvernance économique stable, favorable à la croissance forte et durable susceptible d’améliorer les conditions de vie des populations. Il a exhorté les opérateurs économiques de la zone 3 à être meilleurs acteurs et relais de toutes les recommandations prescrites dans les différentes entreprises.
ATOP/AEM/DHK

Dans la même catégorie