GNA More than 5, 800 centres open for EC’s exhibition exercise in Ashanti Region GNA Voters commend EC for SMS verification platform GNA Veep supports Strategic National Stockpile establishment to tackle health emergencies GNA Government urged to develop a comprehensive cervical cancer control plan GNA Voter Register Exhibition begins smoothly but on low key GNA Peace Council to hold 2020 national youth for peace summit GNA Odweanoma Paragliding site to be commissioned during ‘Yenko Kwahu’ Festival GNA Ghana is making moderate progress in nine SDGs APS INONDATIONS : 271 FAMILLES SINISTRÉES RECASÉES SUR UN SITE DE KEUR MASSAR APS PLAN ORSEC : UNE LARGE PART SERA RÉSERVÉE À DIOURBEL, PROMET ALY NGOUILLE NDIAYE

Une société de technologie veut œuvrer à la formation des talents


  13 Août      16        Technologie (278),

   

Abidjan 13 août 2020 (AIP) – La société de technologie Huawei a exprimé sa volonté de former les talents en Côte d’Ivoire, en vue d’accompagner le gouvernement dans son élan de développement technologique.

Cette décision a été annoncée mercredi 12 août 2020, à Abidjan aux journalistes par le vice-président relations publiques de l’Afrique sub-saharienne, région Afrique du Nord, Loïse Tamalgo, lors d’un diner.

Selon M. Tamalgo, les jeunes ivoiriens ont des potentialités dans le domaine de la technologie, un atout qui doit être encadré pour permettre au pays d’en profiter. Il a donné l’exemple de 35 startups qui ont mis en place des systèmes de paiement électronique tant dans le secteur rural qu’urbain.

« La Côte d’Ivoire a une jeunesse qui a beaucoup d’idées », a-t-il renchérit, précisant que sa structure procèdera par des hackatons pour déceler les potentialités.

Crée en 1987, Huawei est présent en Côte d’Ivoire depuis 2004. Il exerce dans le domaine des réseaux de télécommunications, l’informatique, les appareils connectés et les services sur le Cloud. L’entreprise entend mettre en place un cadre d’échanges avec la presse, pour marquer son ouverture.

La directrice de l’Agence ivoirienne de presse (AIP), Mme Barry Sana Oumou, a salué la démarche et souhaité un partenariat dynamique avec la presse.

Dans la même catégorie