APS Le partenariat public-privé,  »une alternative au financement des infrastructures » (PM égyptien) APS Mahawa Sémou Diouf installé comme président de la Cour de justice de l’UEMOA MAP Le CPS de l’UA adopte la «Déclaration de Tanger» sur la promotion du lien Paix-Sécurité-Développement et décide de la soumettre au Sommet de l’UA MAP RDC: L’ONU alerte sur la crise de la faim, la « plus grande » en Afrique MAP Afrique du Sud : Dix morts dans deux fusillades au Cap-Oriental ATOP Vo/ Santé : revue annuelle des activités 2022 du district sanitaire ATOP Kozah/ Promotion de l’entreprenariat : les opportunités offertes aux PME par la loi de finances 2023 expliquées aux entrepreneurs de la kara ATOP Visite du Président Faure Gnassingbé au Gabon : des questions bilatérales, régionales, continentales et internationales évoquées APS Hôpital Amath-Dansokho : plus de 10 000 consultations et 700 scanners réalisés en 2022 (directeur) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Plus de 3000 actes d’insécurité en 2022 dans l’espace des sept pays ayant ratifié l’Initiative d’Accra

Une société de télécommunication installe des centres numériques dans des établissements scolaires


  6 Décembre      18        Education (6572), Technologie (778), Télécom (73),

   

Abidjan, 06 déc 2022 (AIP)- Une société de télécommunications se propose d’équiper 149 établissements scolaires des villes d’Abidjan, Korhogo, Bouaké, Yamoussoukro, Daloa et de Boundiali de centres numériques installés par l’entreprise de télécommunication, a annoncé un ingénieur de l’entreprise, Alex Mobio Daggha, au terme d’une visite au lycée classique d’Abidjan et au lycée Sainte Marie de Cocody.

En présence des responsables des deux établissements secondaires de la capitale économique, samedi 03 décembre 2022, M. Daggha expliqué que ces dispositifs permettront d’interconnecter diverses écoles, d’échanger des données, de faire des conférences et faciliter l’accès à l’éducation partout en Côte d’Ivoire.

Pour le directeur du département des ventes de solutions d’entreprise de Huawei pour l’Afrique du nord, Youssef Boukari, en ayant ce type de centres, les professeurs et les élèves se trouvant dans les zones rurales auront les mêmes chances que ceux d’Abidjan pour bénéficier des cours de qualité.

« S’il y a des contraintes de calendrier, les cours sont enregistrés et peuvent être diffusés ‘off line’ à d’autres classes pour permettre à tout le monde d’avoir les mêmes chances d’apprentissage », a ajouté M. Boukari.

Le proviseur du lycée classique d’Abidjan, Jean Baptiste Kolé N’dja, a fait savoir que les chefs d’établissements travaillent de concert avec le gouvernement pour diffuser et faire bénéficier de certains programmes à tous les élèves des classes de terminale C à partir d’Abidjan.

Dans la même catégorie