APS L’AGENDA VERT AU CŒUR DU PARTENARIAT ENTRE DAKAR ET L’UE (AMBASSADRICE) APS MACKY SALL DEMANDE UN RAPPORT NATIONAL SUR LA SITUATION DES MARCHÉS APS NGAPAROU : INAUGURATION D’UNE ZONE ÉCOLOGIQUE COMMUNAUTAIRE ABP « Chacun des béninois peut être riche de son travail et non de l’argent de nous tous » dixit Patrice Talon ABP La ville de Grand-Popo fait sa toilette pour recevoir le chef de l’Etat ABP L’initiative « Bénin commune connect » au cœur d’une séance d’échange à Avrankou ABP Patrice Talon pour une élection présidentielle ouverte à tous ABP L’UNHCR et le CNR appuient le Ceg Vèdoko en matériel anti-Covid AIP Les nouveaux élèves de sixième du Collège Nanan Boa Kouassi III officiellement intégrés AIP Cote d’Ivoire-AIP/12 nouveaux cas de Covid-19 et 10 guéris

UNE STRATÉGIE NATIONALE DE DÉVELOPPEMENT DE LA MICROFINANCE EN GESTATION


  14 Novembre      7        Economie (10359),

   

Dakar, 14 Nov (APS) – La ministre de la Microfinance et de l’Economie sociale et solidaire, Zahra Iyane Thiam, a annoncé samedi l’adoption prochaine d’une stratégie nationale destinée à renforcer l’efficacité du Fonds national de la microfinance (FONAMIF), récemment mis en place dans son département, a appris l’APS.

Elle a fait cette annonce à la cérémonie d’ouverture de l’assemblée générale annuelle de l’Association professionnelle des services financiers décentralisés au Sénégal (AP/SFD).

Le FONAMIF, appelé à être doté d’un volet financier et d’une assistance technique, illustre l’importance que ’’l’Etat du Sénégal accorde au secteur de la microfinance, un secteur névralgique pour une inclusion financière et une économie solidaire’’, a expliqué la ministre.

Elle a souligné que ce fonds constitue un instrument financier sur lequel son département fonde beaucoup d’espoir pour apporter des réponses adaptées au besoin de financement des bénéficiaires notamment en zones rurales.

’’Ce document de stratégie nationale devrait permettre d’identifier les besoins de financement afin d’accéder facilement à des crédits pour les bénéficiaires’’, a indiqué Mme Thiam.

Elle a par ailleurs invité les professionnels des SFD à davantage travailler pour une ’’modernisation des services financiers décentralisés afin d’assurer une meilleure sécurisation de l’épargne publique.’’

Zahra Iyane Thiam a également insisté sur la nécessité d’adopter de nouveaux ’’mécanismes’’ pouvant permettre d’assurer une amélioration des procédés de recouvrement et des services et la protection des données personnelles.

Cette assemblée générale à l’issue de laquelle une nouvelle équipe dirigeante de l’AP/SFD sera mise en place a été l’occasion d’inviter les professionnels des services financiers décentralisés, une directive de l’UEMOA depuis 2007, à se ’’réinventer’’ pour mieux faire face aux enjeux et défis du moment qui auront comme nom une économie digitalisée, l’ingénierie financière, entre autres.

Le président intérimaire de l’AP/SFD, Ousmane Thiongane, a, de son côté, plaidé pour la garantie de taux d’intérêt concessionnaire à travers les 100 milliards de FCFA mis à la disposition des SFD à travers le fonds force Covid-19 doté d’une enveloppe de 1000 milliards pour la relance de l’économie nationale.

Il a aussi appelé les SFD à un maillage du territoire national pour une meilleure prise en charge des besoins de financements des populations dans les régions.

Dans la même catégorie