ANGOP Angola perde na estreia da Cosafa APS ORGANISATION ET NOUVELLES ORIENTATIONS DE LA SN-APS, AU MENU D’UN ATELIER À SALY APS UN ÉLU LOCAL VANTE LES AVANTAGES DE LA COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE DANS LA CAPTATION DE RESSOURCES APS LE BOS DU PSE SATISFAIT DU DÉROULEMENT DES TRAVAUX DE L’AGROPOLE-CENTRE APS AFROBASKET U18 : VICTOIRE DU SÉNÉGAL SUR LE MALI (80-78) ANGOP Covid-19: Angola reporta 132 novos casos e 55 recuperados GNA Volta EC prepares venue to host regional collation centre ANP Niger: Le gouvernement fixe les modalités de calcul et de recouvrement des redevances de l’ARST ANP Niger : Démission des membres du Gouvernement et de certaines personnalités candidats aux élections législatives du 27 décembre prochain GNA Volta EC prepares venue to host regional collation centre

Une visite de compassion et d’apaisement aux familles endeuillées de Tiébissou


  4 Novembre      11        Société (25584),

   

Tiébissou, 04 nov 2020 (AIP)- Le préfet de Tiébissou, Attoungbré N’guessan Brice, et le comité de la cellule civilo-militaire ont effectué une visite de compassion et d’apaisement aux parents de Kouamé Ouswame Grégoire et de Sylla Bengaly, tués lors des violences électorales du samedi 31 octobre 2020.

La cellule dirigée par N’guessan Yao Hubert, accompagnée du préfet, s’est rendue lundi 02 novembre 2020 respectivement au quartier Sangankro, chez les Sylla, à Tiébissou Baoulekro, village de Kouamé Ouswame et à Koubi (06 km de Tiébissou), où s’est réfugié le père de Ouswame, chez ses parents maternels.

A chaque étape, le préfet a tenu le même langage de réconfort et d’apaisement. « Je sais que c’est dur et même très dur, c’est pourquoi j’accompagne la cellule civilo-militaire pour vous saluer et vous dire Yako. Mais je vous demande de raisonner en ivoirien et non en ethnie. Ce sont des ivoiriens qui se sont tirés dessus, ne voyons pas Dioula et Baoulé. Et surtout évitons d’aller de vengeance en vengeance , car cela conduira indubitablement à la guerre civile qui n’épargnera aucun d’entre nous. Pardonnez, évitons à notre pays un Rwanda bis », a déclaré M. Attoungbré.

Le comité de la cellule civilo-militaire, composé de chefs religieux, des forces de sécurité, de la société civile, des chefs traditionnels et autres, est un organe étatique chargé d’aider le préfet à prévenir et à régler les conflits.

(AIP)

Dans la même catégorie